Les nouveaux écolos

Hervé Lénervé

Etre écolo, c’est bobo !

Les pêcheurs se mouillent les mains pour saisir le poisson sans le brûler par l'acidité de leur peau, ils le désameçonent et le remettent à l'eau.

Le pêcheur nouveau est écolo. Il regarde, la conscience en paix, son poisson hésiter un instant, devant tant d'incohérence, puis partir comme une flèche vers ses occupations poissonnières. Le pêcheur nouveau ignore que, traumatisé, le poisson en prendra pour dix ans de psychanalyse avant de se pendre à la première ligne venue.

Le chasseur nouveau est écolo. Il utilise des cartouches de petits plombs imbibés d'antibiotique. S'il blesse par maladresse, en visant juste, un perdreau, il l'amène immédiatement chez le vétérinaire en pestant : « mais quel con ! Quel con, fais-je ! »

Le militaire nouveau est écolo. La technologie moderne permet de tuer l'ennemi sans détériorer son environnement. Elle pulvérise l'adversaire, n'en laissant qu'une compote riche en éléments nutritifs pour la faune et un compost régénérant pour la flore.

L'écologie, c'est tendance !

Report this text