Ma biographie imaginaire (1)

petisaintleu

Enfant, Petisaintleu rêvait de faire de la bioéthique, après qu'il eut surpris ses grands-parents faire l'amour. Mais, pris de TOC post-traumatiques, il préféra abandonner.

C'est sa maîtresse, sa grand-mère (oui, elle était également son institutrice), qui en CE2 l'orienta vers la coiffure. Elle ne cessait de lui répéter qu'il était LE spécialiste pour couper les cheveux en quatre. En apprentissage chez un barbier, il ne tarda pas à être mis à la porte. Il rasait les clients en contant comment sa mamie avait été tondue en août 44.

Pris d'une sévère dépression, il migra au fond de la classe. Il eut tout le loisir pour s'imaginer un brillant avenir. L'hiver, quand le radiateur tomba en panne, il se vit en plombier. La tuyauterie le ramena inéluctablement vers la vision dantesque de son aïeule jouant avec la clé à pipe de son époux.

Gavé de Tranxène par son psychiatre, il atteint le fond. Il pensa sérieusement intégrer l'équipe du commandant Cousteau, jusqu'au jour où il fit la connaissance de Jojo le mérou à la télévision. Ses cauchemars reprirent de plus belle, le poisson lui rappelant les abysses de sa mémé.

À 16 ans il quitta l'école, évitant que les escarres ne viennent à bout de son séant. À défaut de se forger des lendemains qui chantent, il rejoignit un maréchal-ferrant percheron. Malgré les cadences infernales imposées par le bourrin, notre héros gardait le moral. Il se découvrit des talents de boute-en-train qui ravissaient les tables où il était invité.

C'est là, tout naturellement, sur une botte de foin, qu'il perdit son pucelage en montant La Capitale, une Parisienne qui œuvrait dans sa jeunesse au Crazy Horse comme entraîneuse. Elle y avait été l'amante d'Omar Sharif dont les juments étaient son dada. Elle proposa de l'introduire dans le milieu de la nuit. Il avait faim et ne put échapper à un petit coup de piston.

Elle le mit en selle. Après qu'il eut refusé d'embrasser une carrière d'assistant chez un proctologue, situation qui à ses yeux manquait de profondeur et craignant de s'y emmerder, il opta pour un poste de trieur de courrier. Non par vocation mais pas imbroglio, pensant avoir postulé comme cartomancien. Qu'importe, il apprit à lire l'humanité par l'arrondi ou le style haché d'une écriture, trahissant des humeurs amoureuses ou nerveuses.

Après cinq années il en connaissait assez pour devenir psychanalyste. Il coucha sur son divan peu de patients. Il le trouvait si confortable qu'il y restait affalé des journées entières. Il en profita pour revoir les 281 épisodes de Derrick et les 210 de Dynastie.

C'est une rencontre avec Jean-Paul Pernod qui fut un tournant décisif de sa vie. Le journaliste régionaliste lui présenta par écran interposé l'activité oubliée de gardien de far. Il prit le premier train en direction de Paimpol pour apprendre le métier auprès d'un des derniers gourous du clafoutis breton.

Il n'a pas à rougir d'avoir enfin trouvé sa voie.

  • alô Petitsainlieu, en voilà toute une histoire, "comme le dit Mr. Popol" ça brasse de partout, notre héros, toi dans cet l'imaginaire, nous documente sur un tas de trucs que je ne connaissais pas, J'aime ce ton .Vianesque, où tout sautille, mais Vian laisse passer une émotion dans ces histoires rocambolesques, toute une poésie camouflée. Peut-être que L'Arrache-cœur en est le plus bel exemple. Donc j'aime ce texte fascinant, qui arrive à nous faire gambader, voyager sans arrêt. Amitiés, Sophie

    · Il y a 4 mois ·
    6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

    suemai

    • Merci pour votre commentaire auquel j'aurais bien du mal à répondre. Pour être honnête Vian n'est pas ma tasse de thé. J'ai simplement voulu me faire le miroir récréatif d'une biographie imaginaire d'Arthur Roubignolle. Mais qu'importe, l'essentiel étant que mon texte vous ait distraite.

      · Il y a 4 mois ·
      Cp

      petisaintleu

    • oui, c'est le principal. Lorsqu'on s'éloigne de "il causait bien^^", ou, "un texte super", Il va de soi qu'on peut-être dérouté. C'est aussi la raison du pourquoi je lis si peu - mes commentaires, plutôt direct, donne rarement la réponse du type :"merci :" ou "toujours gaillard le mec" ou simplement,: ":)) " c'est pratiquement irrecevable. Je suis désolée, j'attend ce genre de comms… mais ils ne viennent pas, amitiés, So.

      · Il y a 4 mois ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • Le principal est de vous approprier le texte. Je me refuse presque toujours à commenter ce que j'écris. Très rares sont ceux qui peuvent lire entre les lignes de ce qui est prétendument imaginaire. J'en ai fait moi même l'expérience en relisant il y a peu La mare aux hérons et de découvrir, sans 'en être rendu compte lors de l'écriture, toute la part autobiographique de ce texte. Mais pour moi, l'essentiel est que le lecteur se l'approprie pour en faire son propre voyage.

      · Il y a 4 mois ·
      Cp

      petisaintleu

    • oui, mais s'approprier, n'est-ce pas un échange ?

      · Il y a 4 mois ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • Ah oui, c'est l'épreuve de philo aujourd'hui ! Je n'en sais rien et je suis bien trop poussif intellectuellement pour y répondre. L'écriture n'est pas pour moi un support de réflexion. C'est juste un radeau auquel je m'accroche pour ne pas couler. Sur ce, je vous laisse 4 heures pour rédiger votre copie.

      · Il y a 4 mois ·
      Cp

      petisaintleu

    • tes commentaires sont écrits avec beaucoup de sensibilité et de bonne "érudition" pour ne pas dire "grande"… alors merci grandement pour ce temps qui m'est consacré. j'espère que nous pourrons discuter un jour. En toutes amitiés, Sophie

      · Il y a 4 mois ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • Merci, non pas pour le commentaire, mais parce que vous avez déclenché une idée de texte. Au travail.

      · Il y a 4 mois ·
      Cp

      petisaintleu

    • cool (rires)

      · Il y a 4 mois ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Tout est far quand tout éclair, tout s'éteint quand tout est noir :)

    · Il y a 5 mois ·
    Portrait cretin des alpes

    effect

    • dis donc toi^^^^

      · Il y a 4 mois ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Bien, très bien même!

    · Il y a 5 mois ·
    1338191980

    unrienlabime

  • Je vous trouve en forme, Maestro des mots :) bravo

    · Il y a 5 mois ·
    W

    marielesmots

  • Pas mieux :)

    · Il y a 5 mois ·
    Fck kerze 1

    Edgar Allan Popol

  • onsenfou
    des ecrits, nondedieu

    · Il y a 5 mois ·
    Musical angels from the presentation of christ in the temple  1510 (detail) (2)

    benjar

    • Uno, écrivez correctement. Deuzio, je ne vous impose pas mes lectures.

      · Il y a 5 mois ·
      Cp

      petisaintleu

Signaler ce texte