Maman Roubi (7)

arthur-roubignolle

Une visite à maman Roubi... (7)


Comme chaque dimanche, je vais à la Résidence des Bleuets ou ma mère passe une retraite très active à emmerder tout le personnel et à maltraiter les autres résidents.  Chaque fois que j'y vais cette chanson me trotte dans la tête : « C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman, voici des roses blanches, toi qui les aimes tant. Va, quand je serai grand, j'achèterai au marchand, toutes ses roses blanches, pour toi ma jolie maman... » - J'imagines la tête de ma mère si je lui amenai des roses blanches, elles me les foutraient à la gueule, elle n'aime que les orchidées, et principalement les Drendobium Nobile Akatsuki, les plus rares et les plus chères évidemment...

En allant vers la chambre de ma mère, je constate la mine fatiguée du personnel. Depuis que ma chère (4800 euros par mois!) mère est là il y a un turn-over important dans la baraque, et pas mal d'arrêts-maladie aussi, la directrice a même demandé sa mutation en Creuse, c'est dire !


Je trouve l'auteuse (ou l'autrice, sais pas comment on dit) de mes jours, assise sur une chaise face à la fenêtre.

Bonjour maman, c'est moi ! Hurle-je, car elle commence à être dure de la feuille, (ou simule, avec elle on ne sait jamais...)

Elle ne se retourne pas et dit : «  Oui  je m'en doute que c'est toi et pas le Pape, on est dimanche, et tu as une demi-heure de retard ! ».

Moi : Ben y a eu des bouchons au Pont de Saint-Cloud et...

Elle se retourne brusquement : « Pas d'excuses-bidons avec moi, la prochaine fois soit à l'heure je n'ai pas que ça à faire moi ! »

Mais maman, tu ne fiches rien de la journée et...

« Quoi ? Je ne fiches rien ? Je suis très occupée au contraire. En ce moment je réfléchis beaucoup, et ça me prend du temps ! » (Moi intérieurement : vu qu'elle a un début d'Alzheimer, j'imagines que ça doit être vrai , pour une fois, que ça lui prend du temps).

Tu réfléchis à quoi maman ?

« Oh, au passé, je repense à mes parents, à ma jeunesse en Pologne, pendant le Ghetto de Varsovie... Quelle époque quand même, j'ai vu toutes mes amies déportées et heureusement que j'ai rejoins la Résistance, ça m'a sauvée ! ».

Moi : Je croyais que mes grands-parents et toi, ainsi qu'oncle Pawel et oncle Marek habitiez dans le quartier chic de Varsovie, et qu'en fait toute la famille a immigré en France bien avant la guerre ?

Ma mère : « D'où sors-tu ça ? C'est encore ton père, du moins quand il était encore vivant, qui t'as racontée ces salades. La vérité c'est que les Roubignolwsky, en tant que juifs furent persécutés ! »

Mais les Roubignolwsky ne sont pas juifs maman, ils sont catholiques, d'ailleurs ton pèlerinage à Rome il y a vingt ans, on en a assez entendu parler, lorsque tu as baisée la main du Pape alors qu'il te serrait les paluches, pendant six mois tu ne t'es plus lavées les mains !

Ma mère : Mais ça n'a rien à voir ça, et je n'ai jamais voulu t'en parler, à cause de ton père d'ailleurs, mais les Roubignolwsky sont juifs évidemment, c'est un secret de famille que moi seule connait encore puisque je suis la dernière survivante...

Dans un soupir je répondis :   Maman, je concède qu'il y a certains aspects chez toi qui s'assimilent à des clichés très répandus, et hélas un tantinet antisémites il faut le dire, sur la communauté juive... 

Ma mère : « Mais de quoi parles-tu là ? »

Moi : mais de ta radinerie et de ta pingrerie voyons ! Ton coté à mettre chaque sous de coté alors que tu es l'héritière des filatures d'oncle Miroslaw... (Ma mère avait trois frères et deux sœurs...)

J'évitais de justesse un vase lancé avec une vitesse et une précision redoutable...

Elle se mit à hurler : « Sors d'ici immédiatement fils indigne et ingrat ! Tu insultes ta mère. Mais qu'ai-je fais au Bon Dieu pour avoir un fils pareil ? Tu es ma croix à porter ! De toute façon ça fait longtemps que j'ai envie de te déshériter, demain je vais chez Maître Brougnard faire le nécessaire ! »

Moi : Et en plus, tu n'as jamais été Résistante, je me souviens très bien de la photo du Maréchal Pétain qui trônait dans le salon de l'avenue d'Auteuil...

« Sors d'ici, je ne veux plus te voir ! » éructa ma mère en brandissant un autre vase (un vase de chez Eichholtz, oserait-elle le lancer ou au dernier moment serait-elle freinée par la grande valeur de ce vase?)

Je ne me posais pas la question et pris mes jambes à mon cou...

A la sortie, la directrice, l'air anxieux me demanda : « Alors, ça c'est bien passé monsieur Roubignolle ? ».

Oui, comme d'habitude madame Trignoux, et votre mutation en Creuse ça avance ?



  • Une citation de Palmade que j'adore, la citation, pas Palmade ou pour son esprit seulement. Entendue, la citation pour le (e) pas Palmade, dans sa pièce "les fugueuses" de la bouche Line Renaud, que je n'aime pas, sans savoir exactement pourquoi, car elle ne m’a jamais rien fait, vu que je ne la fréquente même pas, la vieille ! Enfin bref ! Il lui fait dire à cette femme en fuite de sa maison de retraite où son fils l'a placée : " Les enfants pour la reconnaissance que l'on en a, j'ai bien fait de ne pas m'occuper du mien, quand il était petit." Si c'n’est pas costaud, ça ? Après il faut chercher du côté d'oscar Wild ou de l’autre français au passé trouble sous l’occupation, (très connu aussi, son nom me reviendra quand l’effet des sédatifs se seront dissipé.) :o))

    · Ago 4 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • La mémoire sélective chez les malades d’Alzheimer c'est particulièrement agaçant ! J'ai adoré "les Roubignolwsky" :o)))

    · Ago 4 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • C'est le nom de ma famille polonaise...(un peu modifié certes sinon ils seraient capables de me coller un procès...)

      · Ago 4 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

  • J'adore votre mère !

    · Ago 4 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • Je pense qu'elle vous aimerait aussi...

      · Ago 4 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • La vache ! Vous vous donnez du "Vous" vous deux ! :o))

      · Ago 4 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Arthur, j'en suis certaine, elle et moi on a un sale caractère :-)))

      · Ago 4 months ·
      Visage etaine eire capture %c3%a9cran

      Etaine Eire

    • Hervé, je vouvoie toujours les gens sauf si on me propose de passer au tutoiement :-)

      · Ago 4 months ·
      Visage etaine eire capture %c3%a9cran

      Etaine Eire

  • ça faisait longtemps que l'on avait eu des nouvelles, de, Maman Roubi, franchement ça nous manquait, elle est de plus e. plus en forme ! quel boulet quand même :)

    · Ago 4 months ·
    W

    marielesmots

  • Un beau patrimoine génétique en tout cas !

    · Ago 4 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • C'est vrai, il y aurait d'ailleurs encore des Roubignolwsky en Pologne, j'ai des cousins germains là-bas (ce qui est un comble pour des polonais quand même!)

      · Ago 4 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

  • ah ces notaires...qui attendaient le prochain testament pour enregistrer...

    · Ago 4 months ·
    A003694262 001

    mada

    • Les notaires sont là pour tirer les choses aux clercs...

      · Ago 4 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Report this text