L'Amant-Aimant

Fanny Chouette

L'Amant-Aimant s'accroche sans sentiments,
A Sa peau, creuse les tranchées d'une guerre sans temps,
Et pourtant.
L'Amant-Aimant devine pertinemment,
Que quand l'amour attend, il s'étend
Il est temps.
L'Amant-Aimant, chaque fois qu'il ment,
Voit les langues se délier sous les plumes d'un Satan
Impatient.
L'Amant-Aimant est un prétexte à tout pansement,
Il cautérise, minutieux quand il prépare son champs
Chirurgie-calmant.
L'Amant-Aimant envoie valser les faux-semblants,
Sait bien que Cendrillon n'est plus enfant
Son cher Prince ment. 
L'Amant-Aimant promet des océans, 
Il est heureux plus il y a de vent
Fascinant. 
L'Amant-Aimant, c'est de l'Apollinaire qui rime en, 
Ce petit rien d'électrique et grammaticalement
Renversant.
L'Amant-Aimant s'en va toujours en se retournant,
Promesse d'une prochaine fois, jusqu'à ce que finalement
Il quitte le divin divan,
Les pieds devant.


(c) 2012.
Report this text