Naturellement belle!

anne-onyme


Eve, jeune femme à la chevelure d'or, madone au visage d'ange, princesse au corps sculptural ne supportait plus la perfection de son apparence : son teint de porcelaine, ses traits réguliers, ses grands yeux noisette aux reflets de jade, sa bouche pulpeuse, ses seins généreusement rebondis, sa taille de guêpe, ses longues jambes fuselées, sa peau veloutée.

Elle était lasse de cette éblouissante beauté qui lui collait à la peau depuis sa naissance. Toujours le même scénario, dès qu'elle paraissait quelque part, tous les yeux étaient rivés sur elle et ne pouvaient s'en détacher. On n'appréciait jamais sa conversation, son esprit… elle se réduisait à un corps ! Elle était la femme objet par excellence. Elle ne supportait plus le regard libidineux que tous les hommes portaient sur elle, la jalousie féroce des femmes qu'elle côtoyait. Elle voulait mettre un terme à cet état de grâce naturelle, qui, au fond ne lui apportait que des ennuis.

Elle prit rendez-vous chez un chirurgien esthétique de grande renommée et lui demanda de la rendre la plus affreuse possible. Celui-ci, trouvant la demande incongrue, commença par refuser.

« _ Vous enlaidir, mademoiselle, serait un sacrilège ! Vous êtes resplendissante !

_Justement, je n'en peux plus de cette plastique de rêve. Mon extrême beauté fausse tous mes rapports avec les autres !

_Jamais de toute ma carrière, on ne m'a demandé une telle chose ! Ce n'est, par ailleurs, nullement mon métier. Ma mission est d'embellir les femmes pas de les défigurer !

_ Je vous en prie professeur ! Il faut absolument me libérer de ce parfait reflet que me renvoie le miroir ! Retirez-moi ce masque de Vénus ! Je veux être quelconque, transparente, insignifiante, dépourvue de tout charme physique. Vous ferez de moi la plus heureuse des femmes… La nature m'a pourvue des plus beaux atours ; je demande à la science de m'en débarrasser. »

L'homme, déjà séduit, accepta… L'opération dura des heures tant le travail fut difficile… Il déstructura complètement son visage et par perfusions intensives, lui fit prendre plus de vingt kilos.

Après quelques semaines d'hospitalisation, le médecin retira délicatement les bandelettes qui recouvraient certaines parties de son corps et l'invita à venir admirer son œuvre. Le résultat était bluffant !

Naturellement belle, Eve était devenue artificiellement laide.

Elle sortait de la clinique quand elle croisa dans l'ascenseur une superbe jeune femme.

« Soyez tranquille, mademoiselle, quand vous ressortirez, vous serez comme moi !

Le chirurgien est un véritable magicien…J'étais naturellement laide, je suis, dorénavant, certes artificiellement, une très belle femme, n'est-ce pas ? »

Eve sourit puis sortit dans la rue .Sa nouvelle vie commençait…

Report this text