Nos amis les cons (2)

arthur-roubignolle

Nos amis les cons (2)


Une vaste étude socio-hystérique...


Le postulat de cette étude est, (je vous le rappelle), le suivant : étant donné que les cons sont partout, autant nous en faire des amis plutôt que des ennemis. D'autre-part, cela présente l'avantage qu'en ayant des amis cons, on se sent forcément plus intelligents qu'eux, alors que l'inverse, c'est souvent l'inverse, et ça ne joue donc pas en notre faveur...

Avoir des amis intelligents n'est pas à la portée de n'importe quel con...


Commençons d'abord par quelques questions de nos lecteurs.


De monsieur Bénard (de Saint-Ouin l'Aumône) : « Ma concierge est complètement conne, que dois-je faire ? »


Cher monsieur, sachez bien que toutes les concierges sont connes, parce que portugaises, et tout le monde sait que les portugaises sont de véritables et d'authentiques connes, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'on les recrutent comme concierges...


De madame Truche (de Jouy en Josette) :  «  Je soupçonne mon mari d'être con, mais comment en avoir les preuves certaines ? Merci pour votre réponse. »


Madame, pour savoir si votre mari est con, il existe une méthode simple. Posez sur la table du salon une revue coquine et juste à coté un concombre. Si votre mari, rentrant du travail et s'asseyant dans le canapé, se saisit du concombre sans même jeter un coup d'œil à la revue coquine, c'est qu'il y a toutes les chances qu'il soit con. Si en plus il vous demande à ce moment là : « Chérie, tu fais une salade de concombres ce soir ? » C'est qu'il est vraiment con, car tout homme normal aurait mangé des yeux la revue coquine, au lieu de penser à manger le concombre.


Voici maintenant un tour d'horizon des cons de différents pays.


Le con italien: le con italien est comme le con français, sauf qu'il rajoute des i partout à ses mots. Exemple : « Va te faire foutre » se dit en italien : «  Va fan coulo ». Bon, c'est un mauvais exemple, mais ce texte étant complètement con, vous voudrez bien m'excuser...


Le con américain : on ne peut pas vraiment affirmer qu'il y ait spécifiquement un con américain, con qui se détacherait de l'ensemble de la population et que l'on pourrait cerner aisément, car tous les américains sont plus ou moins cons. La preuve, ils n'ont trouvés comme seul moyen de lutter contre la surpopulation, que d'envoyer des hommes dans l'espace, procédé aussi lent que coûteux et aux résultats plus qu'improbables...

Le con français : alors là, sans aucun chauvinisme ni esprit cocardier, j'affirme que le con français n'existe pas. A la limite, on peut le trouver chez les expatriés, c'est possible, et dans ce cas, on excusera volontiers les expatriés, ils sont contaminés par ces cons d'étrangers !


Le con russe : le con russe, il faut s'en méfier, c'est en général un ex-agent du KGB reconvertit dans le capitalisme sauvage et qui s'appelle Poutine, il est d'ailleurs ami avec le seul con français connu à ce jour, un certain Gérard D......qui, depuis qu'il est devenu russe et poutiniste a hélas sombré dans la connerie...(Mais c'est ce qui arrive quand on renie sa Patrie constituée uniquement de gens intelligents!)


….Je poursuivrai plus tard cette petite étude des cons internationaux...


Passons maintenant si vous le voulez bien (et si vous ne le voulez pas, c'est la même chose), aux cons dans la vie quotidienne.


Parlons un peu par exemple du (fameux) « dîner de cons ».

Le principe de ce jeu, (qui se pratique surtout chez les bobos désœuvrés) est d'inviter à sa table quelqu'un de particulièrement con. Lui seul évidemment, n'est pas au courant qu'il est l'objet de toutes les attentions et qu'on guette la moindre des conneries qu'il dira...

Eh bien, permettez-moi de dire ici qu'organiser un « dîner de cons » n'est pas chose simple, car trouver des cons, c'est facile, mais le plus dur est de réunir des gens intelligents. Car aucune personne réellement intelligente ne voudrait participer à un dîner de con...


Le con au boulot. Le con au travail est souvent un feignant arriviste qui délègue les tâches ingrates à ses collègues et se réserve les taches les plus valorisantes pour se faire mousser auprès du patron.

A noter que le con peut être le patron lui-même, mais dans ce cas, on le saluera quand même respectueusement.

Attention, il y aussi des cons hypers travailleurs, des vicelards qui s'ingénient à tout faire en ne laissant rien aux autres, dans le but de les faire passer pour des incapables et de se faire bien voir eux aussi de la direction... Les cons sont malins !

En fait, c'est dans le monde du travail que l'on rencontre le plus de connards, et comme par hasard, ce sont des collègues qu'on est obligé de supporter jusqu'à la retraite... L'on a toutes les chances de finir abruti soi-même après quarante années passées à faire risette à des imbéciles...


Voilà, j'espère que grâce à cette étude, vous aurez appris des choses et qu'en somme, vous vous sentirez moins cons...

Mais j'espère surtout que vous ne vous prenez pas pour des cons, car dans la vie il n'y a rien de plus con que de se prendre pour un con...

Les autres s'en chargent assez bien à notre place, donc inutile d'en rajouter...


Heureusement, ceux qui nous prennent pour des cons ne sont que des cons eux-mêmes...











Report this text