Obsession

annah

Je veux de l’ argent,du fric, de l’oseille: pour boire, manger , dormir ,m’habiller ,payer la pension de mes gosses, le loyer , la voiture, les impots, et que sais-je encore! 

Si je ne consomme pas ,je n’existe pas, mon ame est vendue  à H&M, Celio, Rolex, Coca-cola, Carrefour, la Boulangerie Paul, la Fnac ,Sony, Gap, Apple , Boss,Facebook...

Je me connecte à une vie en forme d’ écran plat , d’ordinateur , de fringues , de bagnoles de luxes, d’ hotels de charme,demer ,de palmiers, de fêtes, de musiques et de super nanas

j’ai beau travailler, je ne m’enrichis pas,  et  la vie est  une mer dans laquelle je me noie..malgré mon courage: le jeu est truqué et je n’ai pas les bonnes cartes..

Je me ruine avec ma Visa et ma Cofinoga et je passe des nuits à me demander comment je vais payer mes dettes:je suis dans un cube de verre,je vois la richesse ,je la sens je la touche: les pompes de créateurs, les jeans de marques,les jets privé ,les vacances au bout du monde, au soleil ,été comme ’hiver, les chambres d’ hotel désign ,grandes comme des apparts parisiens ,les palaces , ceux ou on vous améne les serviettes pour la plage sur un plateau d’ argent et le champagne comme de l’eau minérale, les Ray-ban , les  quatre + quatre impressionnants  aux vitres fumeés ,qui me poussent dans le caniveau: les montres de plongée, à quartz, en or , en platine avec des diams autour...et les nanas qui vont avec, les seins, la bouche, la peau , tout est refait , mais ça m’est égal,j’aurais une vie sexuelle d’ enfer, ça se bouscule dans ma tête,j’étouffe, je me cogne la tête au plafond et mes rêves de pauvres sont dirigés vers la consommation maximale

J’installe des télés à longueur de journée pour un salaire de misére: sans déconner:je pourrais me payer quoi avec? 3 paires de pompes et un caddy à carrouf? et on me dit que je suis verni d’ avoir un boulot...Je vis ,la frustration au ventre ,excité par la Pub et castré par mon compte en banque.

Les riches (enfin ceux que je crois riches )ne m’accordent pas un regard, je suis transparent...Je n’en peux plus ,je veux de l’argent , du flouze, de la thune...Cette idée m’obsede , la nuit , le jour je cherche comment en avoir  :je joue au loto, au poker,aux courses, je gagne peu,quand je perds(souvent) , l’espoir s’ en va un peu plus.et ma vie avec..Moi aussi, j’en veux du gateau: des vacances à St Barth ou du ski à ST Moritz , une super nana qui fait la couverture de “Elle” et l’Harley Davidson de  “Easy Rider” , l’appart dans le 5éme , les boites, les restos enfin tout comme les “people” dont la vie pourrie, entre mariage, divorce, alcool ,dope et “rehab s’ étale sur les “Gala” Voici” que je regarde chez le coiffeur,.Je suis vendu à la consommation.....

Ma vie, c’est quoi: des emmerdements , un patron qui me casse les couilles,une premiére femme qui s’est barrée, une seconde  qui s’aigrit, se flétrit dans ses fringues de Monop..Des gosses qui ne sont intéressés que par les séries américaines ,  les jeux vidéo.,les marques et qui ricanent quand je leur dis de bien travailler à l’école..

L’argent, l’idée de argent me taraude, s’insinue dans mon cerveau,m’atomise, me court circuite les neurones , me déshumanise ,fait de moi une bête attirée par l’odeur du  fric, j’en rêve la nuit et le matin je me reveille ,humilié, aussi pauvre que la veille...Quand je regarde la télé, je ne vois que des gagnants: des “partis de rien” qui sont en haut de l’affiche...Je suis envieux :on dit qu’il faut coucher pour réussir mais je veux bien coucher avec tout-Paris sauf que tout Paris s’ en branle;;A la porte des boites , on me refoule ,je n’ai pas le dress-code, je n’ai pas le code du tout...J’ai tout envisagé:même d’ etre malhonnête,mais je manque d’ idée :je ne dois pas être trés doué ,c’est peut-être pour ça que je suis pauvre...je bois,ça m’occupe....

Mais un jour viendra, je ferais la révolution....

Report this text