Où vont nos rêves ?

wen

Contribution au concours du Festival du livre de Mouans-Sartoux 2014. Contribution non retenue donc je vous la livre ici.

Le thème était : Où vont nos rêves ?

Message personnel : Ne pas oublier, ne pas regretter.


 

Un rêve, c'est l'esprit qui se paie le luxe de faire de la littérature. Les songes surgissent des tréfonds de nos vies. Chaque minuscule parcelle de nos jours concourt, la nuit venue, à les forger. La nuit, les mots et les images pèsent plus lourds. Même si ce n'est pas pour autant que nous les entendons et voyons mieux.

Certains sauvent le monde en déjouant des complots torturés, d'autres planent au-dessus des falaises escarpées d'Ecosse enfourchant l'encolure d'un dragon plusieurs fois centenaire.

Infinis chemins insaisissables empruntés par notre âme dans la nuit.

 

Quintessence de l'éphémère, la magie des rêves cesse d'exister au moment où l'on prend conscience de leur existence. A notre réveil, l'on s'acharne à les retenir lorsqu'ils nous échappent. Revenez-moi, revenez-moi je vous en prie, supplie-t-on. Parfois.

Nous nous accrochons à leur souvenir. Peine perdue.

Telles des bulles de champagne ondoyant dans une flûte, ils s'envolent dans une danse fugace abandonnant la trace insaisissable de leur beauté et leur finesse.

 

Combien de jours nouveaux se sont levés enveloppant d'un voile pudique et brumeux les réminiscences vaporeuses d'un rêve plus coriace que les autres.

Un rêve qui aura lutté jusqu'au petit matin telle la chèvre de M. Seguin.

Mais « les chèvres ne tuent pas le loup ». Les rêves ne survivent pas au petit matin.

 

On croit que les rêves sont faits pour se réaliser. Mais ils sont faits pour être rêvés. C'est leur principal défaut.

Si vous voulez que vos rêves se réalisent, ne dormez pas, dit le proverbe. Mais celui qui réalise ses rêves est un fou car il les fait mourir. Il les éteint.

 

Toutefois, les rêves s'envolent-ils pour autant dans l'éternité des songes ?

Non. Ils vont se cacher soigneusement dans l'oubli en compagnie de nos anciens souvenirs apparemment perdus mais sans disparaître vraiment. Ils se lovent dans l'ombre d'un recoin secret de notre esprit.

 

Sages et tranquilles, les plus importants, ou ceux que nous avons le moins entendus, restent tapis au chaud dans les méandres d'une mémoire capricieuse ou fantasque.

Jusqu'au jour où, tel le clown surgissant de sa boite, terrifiant l'enfant mais que l'adulte a appris à ne plus craindre, ce dernier se fera surprendre une fois encore.

 

Lorsque le soleil de sa vie se couchera, emportant avec lui le voile posé jour après jour par l'aube sur ses rêves successifs, le vieil homme sursautera d'effroi une dernière fois quand un petit morceau de rêve, le tout petit qui ne payait pas de mine de prime abord, et qu'il croyait oublié, lui sautera à la figure sans prévenir.

 

Alors, tu croyais m'avoir oublié vieux fou ? A l'heure du crépuscule me reconnais-tu, lui demandera-t-il fièrement juste avant de lui poser l'ultime question.

 

Celle à laquelle personne n'échappe.

 

Alors mon ami, mon hôte, mon frère, en me revoyant après avoir fait ton propre chemin, peux-tu dire si tu as été heureux ?


  • Très chouette. Poétique par moment, très agréable.

    · Ago about 4 years ·
    Fullsizeoutput 53f4

    Sylvie Loy

    • Merci beaucoup Sylvie, ça fait plaisir de te voir par ici.

      · Ago about 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • Texte agréable à lire, et à rêver ;)

    · Ago over 4 years ·
    27032012  mg 7183

    Morgane Ng Tat Chung

    • Merci beaucoup Morgane. Merci de ta lecture et du commentaire.

      · Ago over 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • Quand l'inconscient reprend ses droit il en profite ! :)

    · Ago over 4 years ·
    Img 4321

    lucastissier

    • Oh oui, et même plus que jamais !
      Merci beaucoup de ta lecture et de ton commentaire.

      · Ago over 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • As tu été heureux...mieux vaut pouvoir répondre oui au soir de sa vie. Certains rêves méritent d'être vécus. Sinon à quoi bon vivre.

    · Ago over 4 years ·
    V  82bd

    Isabelle Leseigneur

  • Bien écrit mais trop réfléchi ce texte ! Voilà pourquoi il n'a pas été retenu, il ne fait pas assez rêver...
    Bravo Wen d'avoir tenté l'exercice auquel j'ai trop facilement renoncé. Et je crois bien que j'aurais été plus réaliste encore mais, non, ce n'est pas ce qu'on attendait !
    Pas grave, il y aura d'autres histoires...

    · Ago over 4 years ·
    Sampan 92

    fuko-san

    • Tu as probablement raison. Ce texte rentre dans la catégorie de ceux que j'ai vraiment beaucoup travaillés. Je l'ai écrit puis laissé reposer, puis repris...
      Il a eu du mal à trouver ça forme définitive, il m'a vraiment fallu revenir dessus à plusieurs jours d'intervalle.
      Il faut croire en effet que je n'arrive pas à faire poétique. Tant pis.
      Et non, pas grave du tout, il y aura d'autres histoires, c'est certain.
      Merci d'être passée dans le coin en tout cas et de ton petit mot.

      · Ago over 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • Que serait nos jours sans les rêves. Très bon texte que voilà.

    · Ago over 4 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

    • Oh, merci Christine ! Ça fait super plaisir. Merci beaucoup d'être passé dans le coin.
      Et oui, tu as parfaitement raison, il nous faut (encore) des rêves pour supporter certains jours !

      · Ago over 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • Top ce texte

    · Ago over 4 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Merci mamz'elle. Content qu'il te plaise. Vraiment.

      · Ago over 4 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

Report this text