Politico-billard

Mini Pouce

Ici c’est comme dans la vie, un sombre jeu où l’on croit désespérément que la chance tire les ficelles, alors qu’en réalité tout est question de talent. Et puis le talent ça s’apprend, on croit qu’on peut le gagner sans avoir à donner une seule goûte de sueur, mais la vérité est bien différente, il faudra faire des efforts, répéter l’opération à plusieurs reprises. Le geste devra être précis et rigoureux, il ne faut pourtant pas négliger la force, pour que l’impulsion soit suffisamment grande pour entraîner les autres.

Alors je continuerais à rouler, sur le tapis de la vie, j’irai ricocher contre les murs, et lorsque j’atteindrais mes limites, je n’aurai plus aucune autre alternative que de faire demi-tour et de partir dans une autre direction, grâce à l’élan de mon échec.

Et puis à d’autres moments, j’irai percuter mes semblables, de plein fouet sans aucune perte de vitesse, j’éclaterai le groupe face à moi, je le disperserais pour mieux régner. Je me sens puissante car je suis différente, c’est un peu moi qui possède le pouvoir sur toutes les autres. Grâce à moi nous pouvons gagner ou échouer, je règne en maître sur ce tapis de jeu.

Et puis peut-être qu’un jour finalement je me rendrais compte qu’encore une fois je ne suis pas la seule à tirer les ficelles, à donner les impulsions de cette courses. Au dessus de moi il y en a d’autres, c’est d’eux que vient le jeu de la manipulation et c’est à eux que reviendra la gloire d’avoir écarté toutes les autres.

La victoire politique semble n’appartenir qu’à ceux qui savent écarter toutes les boules-ets. 

Report this text