Un suicide qui n’a pas encore livré tous ses secrets

wen

Beaucoup de zones d’ombres persistent autour de la mort d’Emma B. ce mercredi 12 septembre 2012. La jeune femme de 37 ans, sans emploi, découverte inerte à son domicile par son mari dans la banlieue pavillonnaire de l’ouest de Valence, retient l’attention des policiers de la P.J. de Lyon chargés de l’enquête. L’autopsie du corps a rapidement confirmé la thèse du suicide par empoisonnement grâce à de l’arsenic dérobé chez un voisin et ami de la famille. Mais l’attention des policiers se porte tout spécialement sur la vie et les relations troubles de la défunte.

Ceux-ci s’attardent tout particulièrement sur les dernières heures de la jeune femme. Les premiers témoignages venus des forains installés actuellement au nord de la ville où la fête battait son plein pour ce premier mercredi post-rentrée décrivent une femme désorientée et l’air hagard qui déambulait entre les attractions répétant à qui voulait bien l’entendre, qu’elle avait perdu son Amour.

Les premiers résultats de l’enquête montrent qu’elle aurait contracté de nombreuses dettes en lien avec de fréquents allers-retours entre Paris et Valence, le dernier datant du jour même de son geste désespéré et fatal. Les policiers se focaliseraient plus particulièrement sur un certain Monsieur Lheureux, grand escroc parisien aux mœurs réputées notoirement légères.

Le mari de la jeune femme a été hospitalisé pour dépression profonde, laissant seule leur petite fille de 12 ans placée en internat à Rouen depuis plusieurs années déjà.


  • Entre nouvelle et article de journal local. C'est agréable à lire mais quelle frustration de ne pas en savoir !

    · Ago over 5 years ·
    Fullsizeoutput 53f4

    Sylvie Loy

    • C'était malheureusement les règles du concours (du moins, c'est comme ça que je l'ai interprété).
      Pour le reste, tu sais comme moi qu'un livre (et quel livre !) a déjà été écrit sur le sujet par un certain Gustave.
      Merci beaucoup de ton passage dans le coin en tout cas et de ton commentaire.
      Au plaisir de te relire ici ou là.

      · Ago over 5 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • j'aime beaucoup cette distance par rapport à l'événement, .... mais heu comment dire, moi aussi je m'appelle Emma B....

    · Ago over 5 years ·
    Image

    Miss Tour Eiffel Écrit

    • Alors méfie-toi si un jour tu rencontres un certain M. Lheureux... Et garde-toi de l'arsenic, c'est nocif pour la santé à certaines doses !
      Sinon, merci du compliment et de la lecture. A bientôt.

      · Ago over 5 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • Le style quasi-dactylographique de ce texte est remarquable. Je le trouve lisse, efficace, et surtout il met le lecteur dans une position presque gênante dont on se délecterait presque.... Bravo !

    · Ago over 5 years ·
    1769087351450 iaymvv16 l

    luz-and-melancholy

    • Sacrés compliments en tout cas.
      Merci beaucoup. J'ai voulu le rédiger de manière totalement lisse en effet, avec un style purement "Presse quotidienne régionale".
      Si la lecture met mal à l'aise en faisant ressortir le côté voyeur de ce genre d'article, alors j'ai réussi mon coup car c'est quand même la principale caractéristique de la PQR...
      En tout cas, merci beaucoup de la lecture une fois encore, de l'analyse et bien sûr du passage ici.
      Au plaisir.

      · Ago over 5 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

  • et beh... c'est gai ...

    · Ago over 5 years ·
    1

    blonde-thinking-on-sundays

    • Ben désolé ma pauv' dame mais c'est le sujet qui veut ça...

      · Ago over 5 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

    • Je sais... d'ailleurs jme suis pas encore motivée à participer !

      · Ago over 5 years ·
      1

      blonde-thinking-on-sundays

    • Je t'y encourage, c'est un exercice assez intéressant.
      J'ai pris ça comme si j'écrivais un article dans un journal local... Ça vient assez facilement en fait.

      · Ago over 5 years ·
      Francois merlin   bob sinclar

      wen

Report this text