50 étés et elles

enzogrimaldi7

Jamais le cœur de l'amoureux ne peut goûter la joie du repos, tant que l'amour le tient dans sa main. " Mille et Une Nuits


  Une nuit d'insomnie F. se mit à table et raconta des histoires extraordinaires à la manière de Poe. Soudain il s'interrompit car il était arrivé à la conclusion d'un calcul mental simple comme bonjour mais qui le sidéra. Bien que n'ayant pas encore atteint le demi-siècle, il était en train de vivre son 50ème été.


Il délaissa son récit pour faire appel à des souvenirs plus personnels. ''50 étés ce n'est pas rien'' dit-il même si, à côté des 123 de Jeanne Calment, ça paraissait peu. Cependant ce nombre sonnait si bien qu'il décida de le fêter.


F. détestait les célébrations ordinaires. Il préférait utiliser des prétextes plus originaux qui appelaient à la spontanéité plutôt qu'à des préparatifs convenus. Au diable les connivences et les dates prisonnières des calendriers. Il déboucha un Nuit Saint Georges vieux de 30 ans qui ne pouvait plus attendre. C'était devenu un nectar liquoreux digne des meilleurs portos.


Les invités n'étaient qu'au nombre de 4. Il y avait le fameux peintre Giaco qui ne pipait mot mais qui semblait heureux d'être là du haut de ses 67 printemps, l'ingénieur du son J. qui narguait tout le monde avec ses 35 saisons sèches, un certain Piero, violoniste à temps perdu, rencontré la veille et votre narrateur.


Avec ce breuvage hors d'âge ils partagèrent quelques pêches écrasées en hommage à Sainte Colombe et F. reprit la parole. ''Tout commence vraiment lors de mon 13ème été'' dit-il. ''En effet il fut inoubliable à cause du fameux drame de Séville''.


Cet avant-deux là, F. fit ses premiers pas vers l'émancipation puisqu'il s'éloigna du foyer pour 3 semaines et rencontra son premier amour: Chrystel, de la colo, la plus belle, bien que blonde vivait en Libye et se distinguait donc de toutes les autres dans ce petit village isérois curieusement nommé Fond  de France.


''Le soir autour du feu, la blonde, maghrébine d'adoption, évoquait sa vie en ce lointain pays et les yeux perdus dans les étoiles nous avions l'impression d'entendre des histoires des Mille et une Nuits'' poursuivit F. non sans quelque trémolo dans la voix. ''Elle  nous décrivait les douars, les djebels, les cheikhs, des mots magiques qui nous transportaient là-bas''.


Au bout de 3 veillées, n'y tenant plus, le jeune F. qui était déjà un habile conteur, prit le relais. Tel un assoiffé, le natif du pays de Pagnol leur dit quelques passages des Souvenirs d'Enfance qui ne manquèrent pas de captiver son audience d'autant que les histoires de désert et de Provence avaient un point commun: le manque d'eau.


Puis F. songea à une stratégie pour se mettre encore plus l'assistance et surtout la libyenne dans la poche: il entreprit le récit de Manon des Sources, et au moment d'évoquer la baignade de la bergère dans son plus simple apparat, il regarda fixement sa proie et lui fit un clin d'œil d'aigle qui finit le travail.


Ils se retrouvèrent, une fois la vigilance des monos déjouée et le campement endormi, sous une tente qui n'avait rien de féerique. Mais leur jeune cœur battait à tout rompre et le restant de la nuit, ils se tinrent la main s'imaginant plus grands et plus hardis.


Sur ces entrefaites, le F. aux 50 étés jeta un coup d'œil à ses invités: Giaco avait sketché un groupe d'enfants façon ''Cercle des Poètes Disparus'' et, dans le style d' Edward Hopper, deux amants sous un porche. J. ne dissimulait même plus son dictaphone grâce auquel je peux restituer les dires de F. et Piero improvisa un air de Vivaldi.


Alors, J. qui connaissait F. mieux que quiconque, le sachant bouleversé, lui asséna ''cette année-là, deux étoiles étaient nées''. F. le regarda et, médusé, réalisa que son histoire en Isère s'était déroulée le jour où K. l'héroïne du ''Sas des possibles'' et L. l'actrice évoquée dans ''Musique à Pleurs de Do'' étaient venues au monde.

                                                                                         2019

Musique:   ''Summer'', Vivaldi

Illustration:  ''Summer evening'', Hopper.    

  • où quand les souvenirs ont leurs sens.... j'ai passé une belle soirée en plein jour. A bientôt...

    · Ago 2 months ·
    1149624 10201247760708897 1504983373 o

    Milady Write

  • S'ils avaient débouché une caisse de Nuit saint Georges, plutôt qu'une bouteille, l'histoire aurait été toute autre :o)))

    · Ago 8 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • Vous sous estimez le pouvoir hallucinogène des pêches écrasées. Mais vous avez raison de souligner qu'une seule bouteille pour 5 c'est maigre. Tout fout le camp!

      · Ago 8 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

  • De beaux étés qu'on lit en musique....j'adore le violon dont la mélancolie s'accorde si bien avec les souvenirs...

    · Ago 8 months ·
    Louve blanche

    Louve

  • De belles images d'un passé ressuscité sous la parole émue du quasi-quinquagénaire.

    · Ago 8 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • 50 étés : tant et si peu ...

    · Ago 8 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • Très jolis souvenirs et des peines qui ne seront jamais enfouies...

    · Ago 8 months ·
    W

    marielesmots

    • Poursuivez votre beau sacerdoce. En cadeau: un lien alternatif à celui déjà en vigueur sur ce texte. Merci. https://youtu.be/RUedmyr2G0M

      · Ago 8 months ·
      Img 20190210 205453

      enzogrimaldi7

Report this text