Après toi.

junon

J'aime cette façon qu'on tes mains de jouer avec les cordes lourdes et épaisses de la basse. Je les observe, elles me bouleversent. Elles dansent et ponctuent chaque instant, en d'évidentes rythmiques, comme collées aux battements de mon coeur, et je me perds à les regarder.

J'aime cette façon que tu as de pencher le tête et de me sourire par en-dessous, l'air de rien, du bout des yeux, du bout des lèvres, de ce sourire qui fait naître une grande vague de chaleur au creux de mes reins.

J'aime ta voix, quand tu la laisse éclore au rythme des notes égrenées par tes doigts,  quand elle virevolte, caresse les mots, enjôle les mélodies, ta voix douce et chaude, qui se pose sur la musique et que je rêve sur ma peau.

J'aime ton corps habité, envouté par le tempo né de tes mains, tes yeux clos qui t'entraînent au fil de la musique, le bonheur évident et simple qui rayonne de toi à ce moment-là...

Je t'aime là, à cet instant précis, peut-être plus que je ne t'aimerai jamais.

Alors j'ai pris ce moment-là, et j'en ai fait un tendre édredon de plumes dans lequel  je me suis lovée, et oubliée, alanguie de bonheur.

Après, tu partiras, et sans doute que je resterai là, à regarder la porte se refermer. Après, tu ne seras plus là, mais il me restera mes plumes, cette douceur, et les mots pour le dire et le rêver encore.

Après je serai seule, mais habitée de toi...

Après je serai nous, et ça me suffira...

Report this text