bain de minuit

mayou

Mer bleue au souffle tranquille

poussant tes vagues vers la plage

alors qu'au loin s'endort la ville

j'accepte ton invitation à la nage

l'eau froide d'abord m'assaille

si bien que mon corps rétrécit

mer noire veux tu que je m'en aille ?

je me sens pourtant bien ici

autour de moi seulement le calme

mahé s'est définitivement endormi

seul en toi tranquille je palme

c'est toi qui me guéris

Report this text