Bateleur, Baladin: Higelin!

Mickael Froideval

Chronique de l'album BBH75. Jacques Higelin. Editions EMI-Pathé Marconni

BBH 75 soit les initiales des trois initiateurs de cet album rock au titre mystérieux à savoir  Benarroch, Boissezon, et Higelin.

Et 75 parce que sortit cette année là.

Cet opus, c'est le rock qui s'empare de Jacques; ou l'inverse...

Après avoir croisé le vers avec la reine Fontaine et le copain Areski (soit l'époque Saravah), multiplié les happenings et les expérimentations musicales, le grand Jacques livre un album rock majeur et qui plus est, en français!

Et la France de découvrir ce troubadour électrique à l'imaginaire sans limites...

Amoureux des chansons de Trénet (a qui il rendra un magnifique hommage en le ré-enchantant) l'on oublie trop souvent ce que le rock français doit a jacquot.

Ce BBH75 c'est "Paris-New york-Paris" soit un vol chaotique et énergique destination plaisir.

Mona Lisa Klaxon n'a qu'a bien se tenir!

Car le bougre se demande si sa guitare est un fusil...

La réponse est oui Jacques, ta guitare est un fusil, car tu as ouvert la voie à un rock français exigeant dont BBh75 pourrait être l'acte de naissance.

En parlant de naissance, on te dois la paternité d'Izia, d'Arthur H et de Kên, troublante descendance!

Tout comme on te doit la "Bruelmania" puisque c'est après un de tes concerts que Patrick dira  avoir écrit "Casser la voix".

Faut dire que concert et Higelin,c'est l'assurance d'une claque à la monotonie!

Bref on te doit beaucoup, notamment une victoire de la musique que tu n'a jamais eu.

D'honneur et pas posthume, j'espères.

En attendant ce jour là: CHAMPAGNE!

Report this text