Comment ?

valjean

Comment regretter l’écho de sa plainte

Qui s’abîme au gré des vents féconds

Errante, glacée, jusqu’à ce que tintent

Les notes d’une sirène désenchantée ?

Comment retrouver l’éclat de ses mains

Qui dansent, frivoles, à l’ode des jours

Conjuguant les nuances d’un chagrin

Où se dissiperaient les affres d’un amour ?

Comment oserais encore claudiquer

Refusant le désespoir sombre

Où me poussent, dociles silhouettes étriquées

Les silencieux valets de l’ombre ? 

Mes mains ne serrent que le vide

Celui dans lequel elle m’a poussé

Je m’accroche à des rochers impavides

Me chassant de leur surface lustrée.

Je suis l’héraut de ton infortune

Le messager de tes silences troublés.

Je n’affole que les rayons de la lune

Sous laquelle, tu danses, étoile dorée.

Report this text