des fleurs libertines

Re Chab


Que faut-il comprendre au langage des fleurs ?,
qu'elles seraient seulement décoratrices,
pour égayer nos intérieurs ?
J'ai besoin d'une traductrice,
qui me dise ce qu'il faut comprendre
de leur langage codé.

Il se traduit en couleurs,
mais personne n'a vraiment idée
de ce qui fait la profondeur
de leurs pensées...

Les pensées,          justement
                ou les violettes,
me semblent à tout moment
des plus honnêtes
car elles sont plus modestes
dans le décor
et font moins de gestes
que les plantes carnivores...

Mais chacune parle de quelque chose :
certaines sont très discrètes :
tout près du sol, les paquerettes
ne souhaitent pas rivaliser avec les roses...

Sur les parfums qui paradent
pourrait-on dire que les lilas
sont une espèce plus bavarde
que celle des dahlias ?

C'est bien une question d'essence
pour enjôler les insectes
et affoler leur sens,
utilisant tout leur vocabulaire érotique .


Elles s'étalent impudiques,
offrant leurs pétales et leur sexe ,
à qui veut bien les lutiner :
demandez-donc aux abeilles
qui viennent les butiner ,
         - elles en font leur miel
          bourdonnant de plaisir
pour les visiter,
elles,          que le désir
a invité .

Les fleurs voisines jamais ne les épousent
quand elles se vautrent ,
dans leur sein : elles se sont pas jalouses,
si elles passent de l'une à l'autre .
Elles jouent les séductrices
avec le galbe de leur calice ,
et de leur fragrance,
elles font mille avances
à ceux qui comprennent leur langage :


celui-ci se passe de mots ,
leur libertinage
ne passe par aucun scénario :
on dira qu'elle rivalisent
dans la hardiesse :
leurs pétales ?      des friandises ,
               hautes en délicatesse.

Il faut faire au mieux pour séduire
la gent vagabonde
la conquérir et la chérir...
on peut dire qu'elle l'aime ,
en distribuant son pollen :
C'est ainsi qu'elles se fécondent
      que des fruits apparaissent,
le temps d'une caresse ,
et que continue de fleurir le monde...

-
RC 


Signaler ce texte