Gâteau

another-day

Un court texte proposé pour un concours, dans lequel devait apparaître le mot "gâteau".

J'ai fait un gâteau pour ton anniversaire.
Un foutu gâteau fourré à la crème, et couvert d'un glaçage blanc comme la neige. Lorsque je l'ai effleuré du doigt, il y avait un peu de mousse opalescente sur la peau bleuie par l'hiver ; j'ai peut-être confondu la crème avec du savon.
J'ai disposé une part de ce gâteau sur un plat d'argent rectangulaire. Quelques pétales de roses sur le bord de l'assiette, comme une pensée amoureuse que je n'avais plus. Tu as souri à ce gâteau blanc, un sourire tout aussi blanc, un peu contrit lorsque tu as levé le visage vers moi :
"C'est vraiment toi qui l'as fait ?"
Je tenais un couteau dans la main gauche. Sa lame réfléchissait la lumière d'un soleil d'hiver sur ma peau glacée ; on y lisait des rectangles de froideur, froideur de mes yeux qui te répondirent par l'affirmative.
Le gâteau posé devant toi me regardait, lui aussi. Nous échangeâmes un regard complice, un peu fou, un peu tremblant.
Tu as planté ta fourchette en argent dans ce gâteau immaculé, aussi vierge que la neige qui tombait en rideau d'eau gelée derrière la fenêtre. Tu as léché avidement le glaçage à la vanille, à moins qu'il ne s'agisse vraiment de savon.
A voir ton visage se contracter douloureusement, laisser tomber la fourchette sur le sol dans un bruit sourd, j'ai pensé que j'avais effectivement interchangé les ingrédients. 
Ce n'était d'ailleurs pas de la fleur d'oranger qui parfumait la crème de ce gâteau. Dans la main droite, la bouteille d'arsenic était à moitié vide.
Ou peut-être à moitié pleine.

Report this text