Hier nous étions ensemble

reverrance

Hier nous étions ensemble. Nous étions ensemble toute la nuit. J'ai longtemps hésité à te le dire. Jusqu'à ce que nous soyons déjà nus, allongés sur le lit. Les larmes se sont mêlées à nos jouissances, à nos sueurs, sans que l'on sache d'où venait cette pluie de regret. Dans cette osmose, les vagues nous submergeaient d'émois d'une intensité sans pareil. 


Hier, le demain s'est transformé en matin sans se pauser quelques heures. Accolés l'un à l'autre, abouchés, nous n'en n'avions pas fini de ce désir qui nous étreint. Inextinguible. Tu ne voulais pas te résigner, mais tu ne pouvais rien objecter, rien me faire entendre hormis les chants de plaisir aux multiples octaves. 


Hier nous étions. Ce soir je suis. Vois tu, mon particulier, attachée ainsi, il me fallait partir dans cette acmé. La suite était convenue et inconvenante. Sans doute du temps longtemps s'égrènera dans le nostalgie de ce qui ne sera jamais, de ce qui ne pouvait être. Ô toi que j'eusse aimé, ô toi qui le savais*...


Hier nous. Aujourd'hui je à reconstruire. Et toi à côté, à éloigner. A partir à reculons, dans l'envie insensée d'un espoir jamais nommé. Indicible. Auquel je n'ai jamais cru. On ne change pas les autres. Savoir écouter et tenir compte des préambules. A retenir ce que tu m'as dit. 


Hier. Le passé à décomposer. A laisser filer. Sans pensées. Plonger dans l'absence et le manque qui cisaille. Ne rien dire. S'ensilencer. Ne plus t'être. Never. 


Hier, nous étions ensemble. 


Ce soir n'est plus. 


Je t'ai quitté. 


* Charles Baudelaire

  • Pour une résonnance très forte dans mon ventre. parfois on va de textes en textes, parfois on tombe sur un qui vous traverse. Il est senti. Chaque mot. Merci.

    · Ago over 4 years ·
    248407193 78b215b423

    ellis

  • "L'amour qui meurt de fin,"
    "L’amour est une séance
    De quelques conséquences.
    Jamais ne recommencent
    Les premières séquences."
    "Ce que j’entends
    C’est le temps qui se sert
    Dans les mains des amants
    Et les desserre."...cdc

    · Ago almost 6 years ·
    Dscf5083 92

    Alain Lehéricy

    • J'aime beaucoup "le temps qui se sert dans les mains des amants et les desserre" très juste
      Merci pour le cdc

      · Ago almost 6 years ·
      Tyt

      reverrance

  • Baudelaire et toi dans un même élan... encore un texte qui touche.

    · Ago almost 6 years ·
    Pend%c3%a9

    Marc Menu

    • Ca va pas de me comparer à lui, c'est un coup à me faire rougir et j'en perdrais toute ma crédibilité ;) Thanks a lot

      · Ago almost 6 years ·
      Tyt

      reverrance

  • Un texte qui me parle énormément et donc chaque mot trouve son écho en moi. Impossible de ne pas aimer. Merci

    · Ago almost 6 years ·
    1

    blonde-thinking-on-sundays

    • Ravie qu'il résonne en toi; merci de me le dire et aussi du cdc

      · Ago almost 6 years ·
      Tyt

      reverrance

  • la nostalgie crue ... dans l'urgence de la séparation ... L'état brut du manque futur ...
    Ô toi que j'eusse aimé, ô toi qui le savais*...

    · Ago almost 6 years ·
    Img 5684

    woody

    • J'adore cette phrase finale extraite du poème de Charles Baudelaire "A une passante". Merci pour le cdc et la note et surtout ton commentaire

      · Ago almost 6 years ·
      Tyt

      reverrance

  • Du super littéraire. Conjugaisons des passions, imparfait qui tue.Hier. Aujourd'hui, mais sans présent.
    La passion au scalpel de la grammaire. De l'Art.

    · Ago almost 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Contente qu'il te plaise, je l'aime particulièrement

      · Ago almost 6 years ·
      Tyt

      reverrance

Report this text