Ivresse

Susanne Dereve


                             Vivrons-nous,

 du souffle léger de Décembre

 

- pierre tendre et tuiles rondes  -

et des rameaux du grand hiver

rouges dans le bleu du ciel 

 

de la promesse  des bourgeons    

sur le bois nu  

du dernier sursaut de l'automne                                                        

 

                                 ivresse     

de vin rosé  de vin jeune

et de pourpre     de chais silencieux ; 

 de l'or paresseux  


                                du jour,

un boisseau  d'ocres et de velours,

de verts  enluminés de pluie  

 de  l'éclat  chancelant  du vitrail 

 

                              et de l'offrande

de la nuit  miroitant  de l'averse,

une ville à nos pieds,

brouillée d'ombre et de vent ;

de nos mains jointes et refermées

 

                             innocemment

sur la fortune et le hasard,

comme on braconne  des rêves épars

sur les terres blondes  de l'été

 

avant que  ne l'emprisonnent

les neiges blanches de Janvier  




Illustration : vitrail - photo RC  

Report this text