Les Baisers des Succubes

Lézard Des Dunes

Les Baisers des Succubes

C’est le sang qui bat nos veines qui attise leurs envies ;

C’est dans l’obscène du charnel que leur royaume est établi ;

Comme un sentiment d’extase, qui envenime leur infini.

Deux ailes de démons, qui encerclent un visage d’ange ;

Le sourire des carnassières que l’on décrit dans les louanges ;

Elles chassent leurs proies, qui ne sont autres que nous ;

Et elles resteront aux abois tant qu’un dernier sera debout.

L’obscur et le temps leur ont appris à maîtriser les arcanes ;

Qui enseignent aux assassines comment posséder nos âmes ;

Esclaves des charmes, et marionnettes de ces beaux gestes ;

Ne survivront que les os blanchis, en guise de maigres restes.

Elles ont pour atouts deux yeux de foudres sans pardon;

Les armes aimantes des invincibles qui nous transpercent.

Conquête des raisons, hors des manières qui nous transgressent,

On s’abandonne dans leurs pièges en rampant dans leurs bas-fonds.

Toutes ces folies pour un jour connaître la suave douleur,

D’un unique baiser, volé, sur leurs lèvres de caprices.

Douceur ultime et dernière avant le voyage des malheurs,

Qui suffit à nous promettre les éternelles des supplices.

Dans le voile de leur regard, sous le feu de ces prunelles;

Le grand brasier gronde,  lorsqu’elles nous savent à elles.

Lorsqu’elles nous voient sombrer, se déchirer comme des déments,

Tous ces mortels, ces infirmes, qui se prenaient pour leurs amants.

Au prix des sacrifices de leurs âmes et mornes vies ;

Pour une fois toucher, de leurs doigts, les corps parfaits,

Des statues des infernales, qui animent de leurs macabres,

Les allées noires  bordant le Styx et le Phlégéthon.

Les Hommes de tous les temps iront toujours succomber,

A ces baisers si ardents, sur de belles lèvres si glacées.

Aux Baisers délices des Succubes.

Signé Lézard des Dunes © 2012

  • Nous les hommes, pauvres diables...

    · Ago over 7 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • Quel homme normalement constitué, y résisterait ?!!

    · Ago over 7 years ·
    Pulbo 500

    corinne-antorel

  • Ah ! Le papillon qui va se brûler les ailes à la flamme de la bougie.
    J'ai peur...

    · Ago over 7 years ·
    Wlw

    simon-rainner

  • tres bon, j'aime egalement ce climat de legendes et de mythes, mais tu presentes ces diablesses dominantes et l'homme largement domine, c'est tres bien ecrit

    · Ago over 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Hé bien, voilà une pierre habillement façonnée. Elle est tranchante sur les bords, douce au dessus, un peu amère dans la disposition des facettes, mais tellement intense au centre.

    C'est un coup de coeur épique.

    · Ago over 7 years ·
    15820663 10211693996614240 962943202 o

    Panda Isnoone

  • Magnifiques mots pour ces diablesses :)

    · Ago over 7 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • un texte aussi fascinant que ces créatures

    · Ago over 7 years ·
    4gwbjybo orig

    hecate

  • cuccomber aux succubes ah quel plaisir si intense hélas si bref et ultime, mais mon lézard faut faire gaffe aux démones ces femmes qui nous gouvernent sont pires que les hommes lol

    · Ago over 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • La fascination , l'attrait irrésistible et ..
    J'aime ce poème ...comment dire, brûlant tout en sorcellerie attirante !

    · Ago over 7 years ·
    Ma photo

    theoreme

Report this text