Les masques - 1. Nathaniel (1)

octobell

NATHANIEL

 

Il fut secoué d’un léger soubresaut, comme s’il retombait dans son corps après une longue chute dans son sommeil. Une seconde plus tard, ses paupières se mirent à papilloter, s’ouvrant progressivement sur l’inconnu. Il détestait cordialement cette sensation de ne pas savoir où il se réveillait, et chercha mécaniquement autour de lui un mobilier – une fenêtre – qui rendrait familier l’endroit où il se trouvait.

Avant que sa mémoire fasse son office, ses autres sens s’étaient éveillés, et il sentait sur ses bras et ses poignets le frottement d’une corde sèche. Sa nuque était douloureuse d’avoir été probablement dans une position inadéquate trop longtemps. Et surtout, surtout, dans le noir, il distinguait toutes ces silhouettes, comme lui, assises sur une chaise, dans un cercle parfait, attachées elles aussi.

« Aaah… Ma tête… » Entendit-il gémir à côté de lui. Un garçon dont il discernait les bouclettes qui formaient comme un casque sur son crâne, était installé à sa gauche, et commençait doucement à se réveiller, lui aussi. « Ooh… j’parie que j’ai le crâne fracassé ! »

Nathaniel, par acquis de conscience, l’observa avec plus d’insistance, mais avec l’obscurité, il ne pouvait rien distinguer.

« T’as rien, affirma-t-il néanmoins, par précaution. 

- Qu’est-ce ‘t’en sais d’abord ? T’es médecin ? Si ça se trouve, j’ai une hémorragie interne ! Ou cérébrale ! Ou alors…

- La ferme, » marmonna un peu plus loin une voix féminine, dont Nathaniel ne sut déterminer la source. Elle semblait vaguement engourdie également. En même temps que le garçon à côté de lui poussait un petit cri offusqué, la lumière s’alluma brusquement, aveuglant Nathaniel qui referma vivement les yeux. Plusieurs autres gémissements de protestation résonnèrent dans la pièce.

Lorsqu’il rouvrit les paupières, il se permit d’observer le cercle avec plus d’attention. Au constat que rien ni personne ne lui était familier, ce fut comme si la lumière lui avait rendu la conscience. Une peur sans nom lui envahit l’estomac si soudainement qu’il en eut un haut-le-cœur. Que faisait-il dans cet étrange endroit ? Qui étaient ces autres personnes ? Que lui voulait-t-on ?

« C’est quoi ce bordel ? Grogna, pratiquement en face de lui, un autre garçon aux courts cheveux châtains et à la mine patibulaire, dans une phrase brève qui résumait parfaitement les pensées de Nathaniel.

- Eh, si c’est une blague c’est pas drôle hein ! Cria en l’air le garçon à bouclettes. Chest’, si c’est toi, arrête ça tout de suite parce que c’est vraiment nul ! »

Un silence suivit ses protestations, et il baissa lentement la tête, constatant que tous les autres les dévisageaient avec circonspection.

« Bah quoi ? Vous connaissez pas Chester ?

- J’ai vu un village qui s’appelait Chester, une fois. »

Une longue chevelure mordorée, d’immenses yeux noisette tirant sur le vert et une silhouette qui paraissait parfaite, même en position assise, la jeune femme qui avait répondu au garçon à bouclettes était probablement l’une des plus belles qui fut données de voir à Nathaniel, qui déglutit avec peine, fasciné. Bouclettes, lui, grimaça, visiblement moins sensible à son charme, puisqu’il marmonna pour lui-même quelque chose en rapport avec son apparente stupidité. Rien que Nathaniel ne comprenne clairement, mais il estimait qu’elle avait tous les droits d’être stupide étant donné le physique qu’elle baladait.

« On s’en fout de ton Chester ! Grommela le garçon châtain à la mine patibulaire. Personne le connait ! 

- Bon bah Simon alors ? » Pas plus de succès. « Eve ? Je crois pas non… Lester ? Mais oui, forcément, c’est forcément un coup de Lester Monaghan ! C’est la seule qui soit assez…

- Tu vas arrêter l’inventaire de tes potes, putain ? Tu vois bien qu’on en a rien à foutre ! Répliqua un autre garçon, le plus en face de Nathaniel. Il était visiblement très agacé puisque sous ses traits déformés par une grimace douloureuse, ses yeux d’un bleu intense ne formaient que deux fentes qui ne manquaient pas d’être assassines.

- Oui rho ça va hein ! Moi j’essaye de chercher des explications au moins ! Qu’est-ce que tu fais, toi ? On dirait que t’es constipé !

- J’essaye de me détacher, abruti ! » Ragea l’autre, d’un ton qui ne souffrait aucune réplique. Un froid s’abattit d’ailleurs sur la pièce pendant plusieurs secondes. Nathaniel tenta à son tour de défaire les liens de ses poignets, mais à part s’arracher la peau, il ne faisait rien de probant. Il n’y avait aucune chance pour qu’il arrive à quelque chose. Il avait bon espoir, le type en face de lui !

« Peut-être qu’on est dans une télé-réalité… Suggéra la jeune femme qui se situait juste à la droite de Nathaniel. Un coup d’œil circulaire lui permit de constater qu’ils devaient tous être dans la même tranche d’âge, et cela l’interpela. Une autre fille, assise juste à côté de Bouclettes, répondit vivement :

- Sans avoir signé le moindre contrat ? Impossible !

- Peut-être qu’on a signé sous GHB, évoqua d’une voix gutturale une troisième fille aux cheveux d’un noir corbeau, tatouée sur pratiquement toute la surface de peau que Nathaniel pouvait voir, et dont le regard était dissimulé sous un chapeau melon noir. A l’instar du garçon patibulaire, il n’aurait pas aimé la croiser dans un endroit isolé.

- Du GHB… Ricana, moqueur, celui aux yeux bleus qui tentait toujours de se détacher.

- Pfff il y a plus de chances pour qu’on soit les otages d’une cellule mafieuse, maugréa la jeune femme qui se tenait juste entre Yeux-Bleus et Patibulaire, cheveux roux, tailleur impeccable et position rigide sur sa chaise, comme si malgré ses liens, elle tenait à conserver un certain standing. Nathaniel se demanda si ce n’était pas elle qui avait demandé à Bouclettes de se taire en premier lieu.

- Une cellule mafieuse ? S’exclama Patibulaire. Wow, wow ! Si t’as des raisons de te retrouver enfermée là-dedans, grand bien te fasse, mais moi j’ai rien à me reprocher !

- Vu ta tête, ça m’étonnerait… Renchérit la rousse d’un ton presque inaudible.

- QUOI ? »

Patibulaire s’agita sur sa chaise, tentant probablement de se détacher pour sauter à la gorge de la rousse. Il abandonna rapidement la lutte, constatant au même titre que Nathaniel qu’elle était vaine.

« Tu perds rien pour attendre ! Menaça-t-il. Prie pour qu’on ne me détache jamais, parce que dès que j’ai les mains libres, je te fais la tête au carré !

- Rha la vache ! » S’écria brusquement Yeux-Bleus. Presque tous les regards convergèrent vers lui. Tête baissée, il servit en guise d’explication une lame qui glissa de sa main et tomba dans un bruit sourd sur le tapis, pour mieux lui permettre de frotter ses poignets endoloris. Il s’avachit sur sa chaise, les paupières closes, en poussant un long soupir soulagé. Un lourd silence pesa à nouveau dans l’étrange salon qui les abritait. 

  • merci à Rasfistoleuse pour la recommandation de ce début de roman... je ne pense pas qu'il sera à l'eau de rose... les éclats de voix, les postures, les descriptions du lieu, l'atmosphère... on est tout de go dans un sujet qui suscite l'attention et promet des échanges verbaux musclés et autres, vivement la suite... CDC

    · Ago almost 7 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • Oh c'est cool, ça :D merci Jackal ;) (mais t'inquiète hein, mon goût pour tes textes est totalement gratuit, j'faisais pas ça dans l'espoir que tu me lises aussi ^^ que tout soit clair :D Même si ça fait super plaisir hein ! Continue ^^)

    · Ago almost 7 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • J'ai l'impression (et l'envie) que la suite arrive, là. Non ?
    Pour l'instant, c'est homogène et travaillé. Et tes points forts demeurent !

    · Ago almost 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • Aaaah mais comment ça se fait ? On est déjà à la page 4 là c'est pas possible, j'ai rien vu passer.... C'est tout simplement extra ! C'est du grand Octobell, des personnages fouillés détaillés, des dialogues percutants, drôles quand l'atmosphère de l'histoire est est pesante, donc du coup encore plus drôles. J'aime ta façon de définir les personnages par un trait physique, j'aime le suspense, j'aime les possibilités de probabilités que tu nous glisse l'air de rien pour nous envoyer sur des (fausses ?^^) pistes, j'aime le prénom Chester, j'aime le titre énigmatique...
    Brefouille, j'adhère totalement ! Et je veux la suite, maintenant !! (ca fait assez autoritaire mais ça fait rime surtout ^^)

    Commentaire vrac mais ça me ressemble :) Bravo !

    · Ago almost 7 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

  • @Christine : Merci ! Du sang, je t'en fais pas la promesse... c'est moins dans le gore que dans le psychologique. Mais de la douleur, ça, y'en aura !

    @Elhys : Hellooo ! Merci pour ce superbe commentaire, j'sais plus où me foutre moi, maintenant !

    · Ago almost 7 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • J'adore !! Cette ambiance pesante et ce côté sinistre. On se dit : "qu'est-ce que je fous là moi ? Et eux-là ? Qu'est ce qu'ils foutent là aussi d'abord ?" Ton style d'écriture est un pur plaisir. Tu poses l'ambiance comme personne et on se délecte à te lire au moins autant que tu te délectes à écrire. C'est vrai que du début à la fin on sent que tu maîtrises les personnages et que tu t'amuses avec eux, en ne nous disant que ce que tu veux qu'on sache. Vraiment, pour le moment c'est un de mes textes préférés (bon, faut dire que j'ai as encore tout lu mais bon... pour le moment hein !!)

    · Ago almost 7 years ·
    Default user

    elhys

  • ah la la j'adore, je sens la douleur venir et du sang, hummmmmm!!!! vivement la suite

    · Ago almost 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • @Psycose : ton commentaire me fait d'autant plus plaisir que je sais qu'on recherche la même chose à la lecture d'un texte (des psychologies bien développées), et pour les dialogues, limite c'est rassurant... ça prouve (à moi-même au moins) que j'avais pas réussi seulement sur un coup de poker ahah ! Merci beaucoup beaucoup !!

    @Matt : merci beaucoup ! Descriptions, t'as vu hein ^^

    · Ago almost 7 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • Impeccable comme début ! Ambiance à couper au couteau, les personnages bien identifiés et décrits ! Ça promet encore plus que pour le petit prince. Allez, vite, la suite ! CDC

    · Ago almost 7 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Beau démarrage ! Cette ambiance sinistre met bien avant un avant-gout de l'horreur qui va pouvoir s'établir comme climat principal au fur et à mesure ! Toujours autant admiratif devant ta manière de distinguer les différents profils par leur personnalité intrigante ! Les dialogues ! Que dire des dialogues ? Toujours l'élément phare de mon appréciation envers tous tes textes ! J'aurais voulu avoir cette maîtrise ! Bravo et CDC pour ta belle écriture !

    · Ago almost 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

Report this text