Ma bouche

Sandrine Poulain

Du souvenir que l'on laisse ou pas?
Tu te souviens de ma bouche?
Tu l'avais cueillie encore un peu farouche
Du bout du rire,
Du fond des yeux
Elle s'était offerte à tes jeux.
Tu y promenais ton désir,
Y abandonnais des soupirs,
Tu l'as griffée, tu l'as mordue
Tu en as caressé le contour
C'était presque déjà l'amour.
Tu laissais mourir tes frissons
Juste en son coin sur mon sourire
Qui t'en disait bien davantage qu'une belle phrase.
T'as rassasié ta gourmandise à la saveur de ma jeunesse
Au goût subtil et épicé,
Qui derrière le mur de mes dents 
T'ouvrait la porte de mes vingt ans.
Tu lui soufflais quelques murmures
Des mots sucrés sur du velours,
Des mots qu'on dit sans les penser
Plus longtemps que ne dure le baiser.
Tu y as bu comme à la source
Ma tendresse et ma préférence.
Tu y as cherché l'invitation,
La preuve de mes intentions.
Tu t'es fondu dans sa béance
Pour y consoler des souffrances.
Tu as du parfois la rêver plus docile, 
Moins insolente.
Tu la faisais taire avec délice
Pour qu'elle s'ouvre comme un calice.
Tu y cachais quelques secrets
Des confidences de rien du tout
Juste pour la voir faire la moue.
Tu y as cherché la transcendance
Mon regard clair juste au-dessus
Ligne de fuite pour tes errances…
Dis, tu te souviens de ma bouche?
Signaler ce texte