Mon canard est au top !!!!

Véronique Théry

"Tu vas bien, mon canard ? " Si ce sobriquet énerve votre conjoint, faites-lui lire ce texte ! Il changera d'avis.

Canard : Terme péjoratif pour désigner certains journaux. Il faut distinguer plusieurs catégories. 1) people, qu'on trouve dans les WC auxquels on est enchaîné après avoir abusé des fibres jetsetteuses. On peut le lire ou s'essuyer avec. Mais, ce dernier usage est déconseillé, car il est peu probable que votre tuyauterie puisse engloutir de telles merdes. 2) de surface : Il se contente d'effleurer les sujets, ne vérifie aucune source préférant étancher sa soif à la gourde de l'AFFFFP. 3) bridé : journal qui pratique l'auto-censure, tout en fustigeant ceux qui oseraient ne pas suivre la doxa. 4) à sourcils : unique en son genre, puisqu'il pratique, en toute légalité, la discrimination physique. Son rédacteur est Emmanuel Chien.

Chasse aux canards : Pratique courante dans les dictatures. Elle consiste à emprisonner, voire à faire exécuter, les journalistes trop zélés. Dans les démocraties, en revanche, on préfère encourager les canards à s'entre-tuer. C'est moins salissant pour ceux qui tiennent les rênes, mais quand les chiens sont lâchés, c'est le canard aux pruneaux !

Gaveur de canard : job d'été pour étudiant affamé. Les canards ainsi goinfrés serviront d'amuse-gueule aux bourgeois en quête de foi le soir de noël.

Mon canard : vous êtes, exaspéré, Monsieur, par ce sobriquet dont vous affuble Madame ? Vous devriez en être flatté ! Sachez que les canards possèdent un pénis, dont la longueur atteint les 20 cm. Alors, maintenant que vous savez, vous allez pouvoir faire le paon !

Danse des canards : « fête » organisée le 3 mai. Occasion de rappeler qu'en 2014, il y a eu 71 journalistes tués, 826 arrêtés, 2 160 agressés ou menacés, 87 enlevés… Certains dansent peut-être mal, mais ce n'est pas une raison pour en faire valser d'autres !

Vibrant : hommage rendu aux canards qui s'activent à satisfaire leurs utilisatrices. Cela prouve qu'ils nous veulent du bien !

Les canards du Ministère : en juin 2015, un événement majeur a eu lieu en France. Le ministère de l'Écologie a dû se séparer de sa vingtaine de canards jugés trop bruyants par les riverains. A chaque passation de pouvoir, il était traditionnel qu'un ministre offrît un palmipède à son successeur. Il est effarant de constater que même face à des voisins trop râleurs, la ministre ait dû céder. Sacrifier les canards augure mal de ses chances de convaincre les oies du Capitole de se montrer plus respectueuses de la planète !


Signaler ce texte