Pourquoi le Canada se démarque-t-il dans la question des réfugiés?

austylonoir

L'image de cet homme émeut. Ce père qui après quinze ans séparé de son fils, prisonnier politique dans les prisons de Syrie, le voit passer les portes de l'aéroport de Vancouver ; la voix s'écroule dans les aigus, incapable de retenue, il pleure à larmes chaudes, prends son fils dans ses bras, tâte maladroitement ses cheveux comme pour bien saisir la réalité qui soudain le submerge. À cet instant, malgré les caméras du monde et malgré toute la présence alentour, il n'y a plus d'intimité qui existe, ni même de pudeur. Il n'y a que ce bonheur de l'être cher enfin retrouvé. (1)

La même scène se reproduit chaque fois qu'un avion amène ses cargaisons d'hommes, de femmes et d'enfants meurtris, pour lesquels les mots sécurité et futur, longtemps des souvenirs, peuvent désormais se réapprendre peu à peu. 

Il y avait quelque chose de beau à voir les ministres canadiens accueillir les réfugiés, non pas à coups de discours suffisants aux accents paternalistes, mais avec cet infiniment plus élégant, glad you're here. Comme on accueille un membre de la famille revenu d'un long voyage. Même Trudeau, jeune et élégant premier ministre, se retrousse la chemise, va chercher les mentaux, demande à la petite fille si elle en aime la couleur ou s'il devrait lui en chercher un autre. L'émotion n'est pas feinte. Elle est réelle et même que ça déborde. Et pourtant. (2)


La puissance de l'image.


À l'examen des chiffres, le nombre de 50 000 réfugiés envisagé par le Canada pour 2016 est bien loin du million déjà atteint par l'Allemagne, et plus loin encore des deux millions par la Turquie. (3) Alors pourquoi l'initiative canadienne provoque-elle autant d'admiration? (4)

Tout d'abord il y a la manière. Lorsqu'on accueille quelqu'un chez soi, il généralement de coutume – l'exception arrive – mais il est généralement coutume de vouloir le faire sentir à son aise. Or au Canada, les initiatives d'État tout comme les initiatives citoyennes ont été nombreuses à vouloir faire ce chemin. Manifestations pour presser le gouvernement précédent d'agir, parrainage de familles, location de maisons, apprentissage de la langue arabe pour faciliter la communication, invitation à partager un repas chez soi, déplacement aux aéroports, tweets et vidéos de bienvenue.(5) Mais surtout, il y a eu ces scènes de retrouvailles chaleureuses filmées et diffusées, et contre lesquelles il est difficile de poser un argument. Car la force du Canada n'a jamais été militaire, elle a toujours reposé sur sa puissance douce. (6)

Ensuite il y a le contraste. Alors qu'aux portes de l'Europe, l'horreur prend des visages multiples, tantôt sous la forme de cadavres dans des camions réfrigérés, tantôt celle de la police qui matraque. Et alors qu'en Europe, le réfugié est aussi suspecté de vouloir commettre ce qu'il cherche pourtant à fuir. Et alors qu'aux États-Unis, la campagne électorale fait dans le xénophobe et dans l'infâme. Au Canada au contraire, des hommes et des femmes en accueillaient d'autres, sans les réduire à leur statut de réfugié. Et plutôt qu'un bienvenue chez nous, il leur était dit, bienvenue chez vous.


Le jour d'après.


D'ailleurs les mots de ces nouveaux résidents permanents canadiens ne trompent pas. Ils sont émus, ne s'attendaient pas à une telle réception et sont extrêmement reconnaissants envers le Canada. (7)

S'agit-il pour autant de dire que leur intégration dans ce pays sera sans contraintes? Non. Et il n'a jamais été question de le dire. Probablement que ces nouveaux immigrants seront confrontés aux malheurs de tous les exilés ; les chocs culturels, un peu de dépression, le mal du pays et pour certains, une intégration ratée. Toutefois il y aura eu l'effort, et c'est bien cela qu'il s'agit de louer.

Car même si le Canada a les ambitions modestes, 50 000 immigrés c'est tout de même un cinquième de ce que le Canada accueille d'ordinaire en une année. Quant aux accolades et aux yeux mouillés, cela ne peut se chiffrer.

________________________________________

Sources :
1- http://goo.gl/ahQZdx : Canada welcomes first Syrian refugees | DW News (vidéo)
2- http://goo.gl/KI00o8 : Justin Trudeau helps out twin sisters with their new winter jackets as they arrive in Canada | Global News (vidéo)
3 - http://www.macleans.ca/news/canada/the-two-big-political-moments-of-2015/ (article en anglais)
4 - http://www.cbc.ca/news/world/refugees-canada-arab-media-response-1.3368223 (article en anglais)
5 - goo.gl/Xl897J Canadian family welcomes Syrian refugee | CBC News (vidéo)
6 - http://www.newsy.com/videos/trudeau-s-soft-power-might-be-on-the-rise-but-it-has-its-critics/  Trudeau's 'Soft Power' Might Be On The Rise, But It Has Its Critics.
7 - http://goo.gl/HtZ0TH  : Refugee family thanks Canada and plans to live "the Canadian way" | Global News (vidéo)
Image : Cette photographie officielle du Gouvernement de l'Ontario n'est disponible que pour la publication par les organismes de nouvelles ou l'impression, pour un usage personnel, par le ou les sujets de la photographie. Interdiction formelle de manipuler la photographie | © Imprimeur de la Reine pour l'Ontario, 2015
  • Bravo, très beau texte. Et merci pour l'info car je ne savais même pas que le Canada avait accueilli ds réfugiés...et dans la manière douce.

    · Il y a plus d'un an ·
    179604 10201386255836174 519907466 n

    Maureen G

  • Idem, +1, ça fait du bien de voir un pays réagir de façon humaine. C'est tellement rare que ça mérite d'être souligné. Chapeau bas le Canada. Et vous pour le coup d'oeil.

    · Il y a plus d'un an ·
    Ananas

    carouille

    • Et merci à toi Carouille

      · Il y a plus d'un an ·
      Boat lake night reflection stars

      austylonoir

  • Que cela fait du bien de lire cela et de souligner l'initiative canadienne ! Merci et +1 :)

    · Il y a plus d'un an ·
    Ade wlw  7x7

    ade

  • je ne sais pas s'il sera remarqué votre texte, mais vous le méritez!
    c'est émouvant, sourcé, bien écrit et bien construit!
    C'est un des premiers textes que j'ai lu ce premier jour de l'année. Il y en a des ressources sur ce site. J'ai souvent honte de mes bafouilles parce que je n'écris que depuis quelques mois. Mais je suis heureuse d'avoir le privilège de lire ici des textes comme celui-ci !!! ;))

    · Il y a plus d'un an ·
    Loin couleur

    julia-rolin

    • Pas grave s'il n'est pas remarqué, ce commentaire suffira! Si je l'ai partagé c'est aussi que j'ai été touché par l'initiative canadienne qui est partie d'un mouvement populaire ; des gens qui se demandaient pourquoi le Canada n'en faisait pas davantage? Si j'avais eu plus de caractères (la limite étant à 4000) peut-être que j'aurais nuancé davantage, mais comment dire...des fois je me dis que ça sert à rien d'être critique dans le seul but d'être critique, et qu'une bonne initiative est bonne à saluer, dès lors qu'elle est justement bonne. Merci encore!

      · Il y a plus d'un an ·
      Boat lake night reflection stars

      austylonoir

    • Et par rapport à l'écriture, c'est vrai que ce site a d'excellentes plumes à faire découvrir. J'ai appris énormément de certains auteurs, même que parfois je m'arrête à certaine de leurs tournures, pour mieux les apprécier et en retenir quelque chose. Et puis de toute façon, même dans nos erreurs, on peut toujours gratter un peu d'expérience et de maîtrise!

      · Il y a plus d'un an ·
      Boat lake night reflection stars

      austylonoir

    • Je suis heureuse que ce soit votre texte qui ait été choisi. Félicitations pour le concours ;)))

      · Il y a plus d'un an ·
      Loin couleur

      julia-rolin

Signaler ce texte