TOI QUI ES DANS L'IMPASSE

thelma

Le fil de la vie….

À peine sortis du ventre de notre mère , le cordon ombilical est coupé.. pourtant un fil invisible et indétectable nous fera jouer les funambules tout au long de notre vie…Certains ont percé le secret de ce fil insaisissable à force de pétage de gueule.. Paradoxalement, quand on se retrouve la tronche 100 mètres plus bas, un réflexe automatique nous fait lever les yeux pour voir d’où on est tombé même si on est cassé de partout.. Alors, c’est vraiment de tout en bas, quand les corps sont meurtris que le fil de la vie apparaît aux yeux de ces âmes blessées..Le fil de la vie, la-haut suspendu…attendant ironiquement son funambule. C’est souvent juste une question de lumière, un histoire de paramètres hasardeux qui révèle cette découverte… ô combien funeste mais salvatrice!.. Les funambules déchus n’ont alors d’autre choix que de se laisser mourir ou de se relever.. de s’extirper des épreuves de merde en se hissant la mort dans l'âme pour retrouver l’équilibre sur ce fil dont ils n’avaient jamais eu conscience l’instant précédant la gamelle. Vous avez remarqué, ce sont toujours de ceux-là dont on dit qu’ils ont une force de caractère telle qu’ils parviennent toujours à traverser les horreurs alors que la plupart d’entre nous se lamente durant des lustres.. Pourtant, ce sont eux qui tremblent plus que les autres.. avez-vous conscience, vous, que vous naviguez constamment sur un fil pas après pas? Eux oui, à chaque avancée, la lucidité d’une chute les oblige alors à regarder encore plus haut. Ne plus regarder en bas, pour ne plus être attiré par le vide…comme un aimant quand le vertige de la vie nous entraîne dans les abysses.. Alors, comme eux, ne vous contentez plus de scruter l’horizon, seule hauteur possible pour ceux qui ne voient pas le fil de la vie sinon il vous mènera alors à sa guise.. sur la même latitude avec une constance effrayante, inextricable. Relevez la tête, regardez plus haut, si haut..que vous toucherez vos rêves. Arrêtez de vous contenter de ce qu’on vous a offert à la naissance…vos peurs, vos doutes, vos erreurs...et dites merde au fil de la vie! Bougez..osez.. c'est mon message pour ceux que j'aime et qui souffrent de cette maladie indécente: la fatalite chronique.

Report this text