ultimes messages...

christinej

1r décembre 2012

C’est donc la vérité, la fin des temps, de notre temps, est la. Au seuil de notre porte.Un macabre décompte, égraine les jours, les heures, les minutes que nous avons encore a vivre. Au moins ils ont eut la décence de ne pas mettre les secondes.J’ai décidé de ne plus regarder la télévision, ni même écouter la radio. Trop déprimant.J’ai 25 ans, j’ai a peine vécu, je voulais voir le monde, rencontrer des filles, la fille.

Mais voila aujourd’hui nous sommes le 1r décembre et dans 20 jours tout aura disparu. Personne ne saura qui j’étais, ce qu’étaient mes rêves, mes désirs, mes peurs. On sera effacé, aussi simplement que ca.

Allez donc savoir pourquoi je suis entrain de mettre de l’ordre dans mes affaires comme si cela avait de l’importance. Comme ce journal que je tiens, qui le lira. Personne. La terre se meurt et nous mourrons avec. Il faut dire qu’on l’a bien cherché. A force de l’empoisonner, de ne pas la respecter, il fallait bien que cela nous saute a gueule un jour ou l’autre. Bon c’est aujourd’hui, pas bol.

Je devrais être stressé, ou je sais pas, être malade de savoir que je vais mourir. Mais rien. Je ne suis même pas triste.Ce n’est pas pareil pour mes voisins. Je les entends a travers les murs. Ma voisine de droite, n’arrête pas de pleurer, de se moucher, d’appeler sa famille, ses amis. Mon voisin de gauche lui se saoule du matin au soir, et je peux vous dire qu’il chante faux quand il est bourre. Il y a beaucoup de cris dehors, des suicides a tout les coins de rues.

Je ne suis pas encore sorti depuis l’annonce. J’ai pense pendant quelques jours je serai en sécurité dans mon appartement. Drôle d’idée. Il va pourtant falloir que je sorte, je ne tiens pas a mourir de faim avant ma vrai fin.

Je deviens con ou quoi de penser ce genre de truc. Mais en même temps qu’est-ce que je peux faire d’autre. Je ne peux rien changer a ce qui va arriver. Alors autant l’accepter et finir dans les meilleurs conditions possibles. Je devrais peut être aller prier, on ne sait jamais.

Ah oui, je m’appelle Alex. Ce journal, ces pages que je remplis ne seront jamais lu. Mais pourtant je tiens a les écrire. Ce n’est pas un testament ou un truc de ce genre, non. C’est que je veux me sentir encore vivant, encore capable d’accomplir quelque chose, même si c’est futile comme écrire les derniers jours de ma vie.

Et voila une journée déjà en moins. Je ne dois pas me mentir, j’ai peur, pas autant que je le pensais, mais j’ai peur quand même. Apres, il y a quoi après?

La nuit est tombée, sans bruit, comme un funeste présage. Dehors le silence règne en maitre, même les oiseaux se sont tus. Ma voisine pleure. Je n’aime pas ce silence, il est trop lourd.

un bruit vient de retentir,un autre a suivit. Un corps qui tombe. Iln'y a aucun doute sur ce qu‘il vient de se passer. Je n’entends plus de sanglots. Le monde a l’air de retenir son souffle. Ma voisine vient de se suicider.

Peut être est-ce ca, la solution?

2 décembre 2012

Le jour n’est pas encore levé. Le sommeil n’a pas été mon compagnon cette nuit. Des que je ferme les yeux, j’ai le visage de ma voisine. Pas le joli minois, souriant, avec ses cheveux bouclés. Non. Elle est étendue parterre, dans une marre de sang, les yeux grands ouverts, me fixant sans retenu. Me demandant pourquoi je ne fais pas pareil. Et la je me vois a sa place, la cervelle étalée sur le mur, gris, froid, avec la puanteur de la mort autour de moi.

Je ne veux pas mourir. Du moins pas de cette façon. En y réfléchissant je ne sais pas si il une bonne façon de mourir. Bientôt, je n’aurai plus a me poser la question. La mort viendra me chercher, il faudra l’accepter avec dignité. Je dis ca, mais le moment venu ….. Je ne sais pas comment je serai, comment je réagirai, je ne sais pas.

Je dois sortir aujourd’hui. Cela ne m’enchante pas, mais il le faut. Alors a plus.

Peut être.

Merde. Ils sont tous devenus fous. Il m’a fallu toute la journée pour trouver de quoi bouffer, sans me faire tuer ou braquer. Je m’explique.

Je suis sorti, tranquille de l’immeuble. C’Était plutôt calme a première vue. Oui a première vue seulement. J’ai vu des gens marcher au hasard, les yeux dans le vide, j’en ai même vu un tout nu. Comme un ver. Le doigt levé vers le ciel. C’Était irréel. Les magasins étaient pillés, les banques vidées. Je me demande bien ce que les gens vont foutre de tout ces trucs qu’ils ont piques. Je ne sais pas si ils le savent, mais ils ne peuvent rien emmener avec eux au paradis ou en enfer ou peu importe ou ils vont échouer.J’ai du fouiller. Je me suis même battu pour une boite d’haricots verts. Et j’aime pas ca les haricots verts. Putain je suis vraiment descendu bien bas. Mais ca, ce n’est rien. Il y avait un attroupement dans la rue. Un type était entrain de faire un discours, ou un prêche. Il était exalté, hors de lui. Il ne parlait pas il hurlait. Il répétait que c’était la colère de Dieu qui s’abattait sur nous. Nous les adultères, les pêcheurs, que nous avions détruit nos vies et celles de nos enfants. Il parlait en respirant a peine. Déversant son flots de paroles, vomissant insultes et avertissements. Il y avait un homme a cote de moi. Il ne disait rien, les poings serres, tellement fort que ces ongles lui déchiraient la peau. Le visage crispé, il fixait l’homme qui parlait, il y avait une telle intensité dans son regard. Je ne sais pas ce qui a déclenché la suite des événements. Je ne comprends toujours pas. Il lui a agrippe une jambe pour le faire tomber. Une fois a terre, il l’a regarde droit dans les yeux. Et lui a demande “ il est ou ton Dieu sauveur, miséricordieux. Il est ou. Car je sais pas si il a remarque mais si on crève plus personne sera la pour le prier.” personne ne bougeait, certains acquiesçait a ces paroles, d’autres faisaient le signes de croix comme pour conjurer le mauvais sort. Trop tard j’avais envie de leur dire. Et la une hystérie collective c’est emparée de tout ce monde. Il se sont mis a battre le prêcheur. A chaque coup donné, des poings rouges sang se levaient pour frapper encore et encore. Ils ont fini par le démembrer, l’anéantir, j’en ai même vu un mordre dans sa chair. Ces personnes, ont tué un homme avec une rage et une sauvagerie qui m’ont glacées le sang. Je me suis sauvé, sans me retourner. Des larmes m’empêchaient de voir clairement. L’enfer est sur terre, je le sais, je viens de le voir. Ce soir, la nuit n’est pas calme. Les rues hurlent, les trottoirs rougissent, l’air se rempli de haine.

Ce soir j’ai peur. Peur des autres.

3 décembre 2012

J’ai barricadée ma porte d’entrée. Et j’ai dormi dans ma salle de bain, seule porte de mon appartement que je peux fermer a clé. Je sais que c’est stupide une telle attitude, vu ce qui va arriver. Dormir, je n’y arrive même pas. Je perds conscience une heure ou deux c’est tout. Et il n’y a rien de reposant dans mes cauchemars.

De toute façon j’aurai tout le temps de dormir après, non?

Quand j’ai regarde par la fenêtre ce matin, les rues semblaient calme. Et j’ai eut le souffle coupé. Hier il faisait bon, très bon pour un mois de décembre. Et ce matin la neige avait tout recouvert, comme pour effacer les horreurs du jour d’avant. Il fait un froid mordant.

La terre rend son dernier souffle, un souffle glacial. Son cœur s‘éteint. Je me demande comment ils ont calculé ca, les scientifiques, pour être sur du jour de notre mort. J’ai, comme tout le monde entendu parler du truc des Mayas ou Incas je sais plus. Il y a l’autre aussi Nostra…quelque chose qui a prédit des tas d’événements. Et si rien n’arrivait. Si, passé le 21, on était toujours en vie.

Non, je dois me concentrer sur aujourd’hui, et gérer demain uniquement, quand demain sera la.

Le vent vient de se lever. Il chante une complainte lugubre. Sifflant le long des carreaux, cognant aux portes. Porteur des derniers râles des hommes qui ont libérés leurs âmes de leur corps. Des frissons me parcourent le dos. J’ai froid. J’ai peur.

Voila que je pleure. Je pense a ma famille, mes amis. Mais je ne veux pas les appeler. Je ne veux pas les entendre sangloter, ou pire apprendre qu’ils ont décidé de sauter le pas et de partir maintenant. Je vais être seul alors, quand cela arrivera. Je n’avais pas pensé a ca. Etre seul au moment de mourir. Comme on dit il vaut mieux être seul que mal accompagné.

Je me rends compte que mon appartement est trop calme. Que mes pensées ne me réconfortent pas, ne remplissent pas l’absence. Je dois appeler ma famille.

C’est trop tard le téléphone ne fonctionne plus. Ni même l’électricité. Qu’Est-ce que je vais devenir.

Dehors le vent se déchaine. Des orages éclatent au dessus de la ville. Ils claquent, craquent le ciel, explosent en zébrures lumineuses et foudroyantes. Une femme au loin hurle, terrifiée. Elle me glace les os encore plus que le froid. Mais qu’elle se taise, qu’elle se taise enfin!

Mon vœu a été entendu. Il n’y a plus que le vent qui se fait entendre. Il y a en écho, des bruits d’immeubles qui s’écroulent, des voitures qui font retentir leurs alarmes. Les éclairs s’abattent encore plus violement. La terre tremble autant que mes mains. Je n’arrive même plus a écrire.

Est-ce que je vais mourir maintenant?

  • J'ai hâte de lire. En ce qui me concerne, j'ai terminé aujourd'hui ma contribution. Le temps de relire et de revoir un peu, je devrais la publier rapidement.

    · Ago about 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • merci Wen, je sais j'avais mal lu. je suis entrain de travailler dessus ou sur un tout autre texte je ne sais pas je fais les deux et je verrai apres

    · Ago about 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Ça y est, je trouve le temps de mettre un petit com' sur ton texte.
    J'aime bien, j'aime vraiment bien mais je trouve dommage que tu ne respectes pas le cahier des charges du concours.
    C'est 12000 à 15000 signes par épisode (par jour) et là, tu en es loin. Tu ne veux pas trouver le temps de le retravailler pour arriver au bon compte car ce serait dommage d'être rejeté uniquement pour une question de respect du cahier des charges non ?

    · Ago about 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • merci Sweety je contente de voir que ce recit t'a plu. l'intitule du concours me plaisait.

    · Ago over 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • j'ai lu.. et ben c'est triste la fin de monde en même temps la fin du monde!
    c'est prenant en tout cas ton récit!!!

    · Ago over 7 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • merci Karine, d'etre toujours la a me lire merci

    · Ago over 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • participation au concours? j'aime bien!

    · Ago over 7 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

Report this text