Brest même

Laure Cassus

... et c'est réciproque


Bon sans vouloir rivaliser avec Miossec quand il parle de la rue Jean Jaurès , il devient quand même évident en vivant là, que Brest, oui, c'est un lieu si tu y es bien c'est que ailleurs ça ne devrait pas te convenir trop.

Ailleurs c'est beau, souvent, des villes, des constructions historiques, des architectures choisies, élevées, réalisées, en pierres, taillées, en bois, en craie, des tuiles, de terre, du torchis, sur des surfaces rondes, chapeautées, ou de guingois, dans le charme, des colombages, quel joli mot, des colonnades, des arches, des clés de voûte, des margelles rouillées, des pavés, des toit de cuivre vert .

Tout un monde de beautés locales qui disparaissent en arrivant sur Brest.

Brest dont il ne reste rien.

Brest la ville bombardée par les alliés, ville française la plus près de New York pourtant, cas de force majeure, Brest dont la côte reçut la première marée noire de l'amoco cadiz. Aussi. Ce pays de côte, pourquoi lui , dans la tempête, souvent. Brest, une rade vaste et vide au départ, recomposée autour d'un petit port devenu sentinelle militaire. Une tour de garde, accablée.

Compte tenu de tout cela, ici il n'y a plus qu'à être. Un passé oui, mais pas d'histoire, pas de mythe fondateur, pas de fidélité contrainte aux réalisations des seigneurs, pas de seigneurs d'ailleurs, pas de châteaux, pas de richesses, pas tant et tant.

Alors ici, c'est l'humain, à poil, sans son identification au patrimoine culturel ou historique, un humain qui tient bon.

Brest c'est virilité maximale, entre industrie, navires, armée. Un paroxysme, en bout de pays, en tête de continent. Ici on vit. Sur 30 000 tonnes de bombes dans le sous sol. On produit, on rit, on fête, on continue, on se regarde, on est là.

Si t'étais sur un bateau en pleine mer, est ce qu'au bout d'un moment tu penses que ça t'intéresserait encore qui a construit le bateau et combien de générations ont dû progresser pour aboutir à cette coque insubmersible ?

Tu vois, dans une ville océanique comme ça, on est tourné vers les lumières dans la nuit, celles qui scintillent pour que d'autres n'échouent pas. On est là pour ça.


Et moi je trouve ça beau.






  • merci brestois, mon texte de saint-pierre à siam est un complément, il illustre le vieux Brest quand justement les bateaux marchand passaient devant la penfeld, mais je suis très content de voir le nom de ma ville en tour, en phare et je n'oublie pas les îles et nos désirs de voyages quand ici on voit l'eau, l'iode tombe parfois en pluie de parole sur le zinc, merci d'effacer le temps, le tant d'une lecture

    · Ago over 4 years ·
    Wp 20141128 004

    Jean François Joubert

    • Merci et contente que ça te plaise, c'est en te lisant que je me suis dit bah moi aussi c'est Brest quoi.

      · Ago over 4 years ·
      Laure cassus 012

      Laure Cassus

    • ah ses expressions locales, quoi ! je n'avais pas pensé à Brest même, venant d'un aber l'iroise en toile de fond et Ouessant en pleine face :) l'idée de concours prouve que nos provinces évincent parfois la capitale, sans l'oublier...

      · Ago over 4 years ·
      Wp 20141128 004

      Jean François Joubert

  • Bravo !

    · Ago over 4 years ·
    Images 500

    anton-ar-kamm

  • il est bien ton texte dynamique file la pêche bravo

    · Ago over 4 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

  • bravo laure gagnante !

    · Ago over 4 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

  • Moi aussi, j'adore Brest, je sais pas ce que ça va donner avec les projets architecturaux en cours...

    · Ago over 4 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

    • je crois pas qu'ils prévoient du Franck Ghéry non plus.... ça devrait pas trop changer l'odeur de cette ville....

      · Ago over 4 years ·
      Laure cassus 012

      Laure Cassus

Report this text