EN ATTENDANT LA FIN DU MONDE

Pascal Germanaud

EN ATTENDANT LA FIN DU MONDE

 

 

Dans des surlendemains de massacres festifs

Il est un assassin de religion pontife

Dormant sur ses lauriers, se foutant de ses ouailles

Jusqu’à répertorier le bon temps de la gouaille

 

Si l’avenir se tire une balle en plein cœur

Vous crèverez martyrs en laissant pour vainqueurs

Des clones et des avatars

Crachez les macchabées des bouches des menteurs

Sortez tous les bébés des mains des dictateurs

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

En ces temps casse-gueule où sombrent les héros

Il est un esprit veul’ voulant voir à zéro

Le moral et des troupes et des group’s en sursis

Ayant le vent en poup’ mais devant…le roussis

 

Si l’avenir se tire une balle en plein cœur

Vous crèverez martyrs en laissant pour vainqueurs

Des clones et des avatars

Crachez les macchabées des bouches des menteurs

Sortez tous les bébés des mains des dictateurs

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

Aux détours de parcours sans nul itinéraire

Il est un grand vautour fou de l’Art funéraire

Epris de crucifix, féru des coins de rues

Malheur à qui s’y fie, malheur aux disparus

 

Si l’avenir se tire une balle en plein cœur

Vous crèverez martyrs en laissant pour vainqueurs

Des clones et des avatars

Crachez les macchabées des bouches des menteurs

Sortez tous les bébés des mains des dictateurs

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

                                      Le 15/06/11.             Pascal GERMANAUD

Report this text