Etre avoir

Stéphan Mary

J'ai un problème avec avoir. Aucun souci avec être

Elle fut

Elle était

Elle est

Elle sera

Ma femme

Mais grand tourbillon d'accords pour l'avoir

Elle eut

Elle avait

Elle a

Elle aura

Ma femme

...

Je reste perplexe. La difficulté tient dans la concordance des temps. Elle aura - ma femme- contre elle sera -ma femme- Contre, tout contre.

Pour parfaire l'entrelacs de l'être et de l'avoir : elle aura été -ma femme-.

Je me suis souvent baignée dans l'être mais suis restée au bord de l'avoir. Il faut d'immenses barrages pour contenir l'avoir. Le fleuve avoir coule furieux aux quatre coins du monde. Tout comme son auxiliaire, avoir est primaire : avoir bu, a bu ; avoir mangé, a mangé ; avoir un toit, a un toit. Le verbe avoir est vital. L'avoir comme possession. Mais avoir - ma femme - devient le point limite.

L'être est plus singulier. Il est là comme signifiant une existence : que ma femme soit !

Il introduit également l'attribut : ma femme est belle !

 

Voix active ou passive, les auxiliaires déclinent délicatement leur identité en servant à la conjugaison d'autres verbes : je l'aie aimée dès qu'elle est entrée...

 

Alors j'accole, je plie les verbes, cachent les auxiliaires, triture la langue

Elle eut – Elle fut

Elle avait - Elle était

Elle a - Elle est

Elle aura - Elle sera ma femme

J'aime me couler dans son être sans pour autant chercher à l'avoir

A l'ombre de son hêtre, j'ai mes repères pour la voir

Être avoir / Avoir être

Ayant eu / Ayant été sans elle

Maintenant elle m'est et elle m'a

Report this text