Histoire de liens

Stéphan Mary

Oh soleil mio ! Le printemps, la ritournelle, les tuileries qui tuilent, le Luxembourg qui... je te vois venir là, qui luxe, notre dame qui dame, st Michel qui miche, la cité qui cite, la banlieue qui lieue, le soleil qui sol, les filles qui filles, les filles et les filles, les filles et les garçons, les garçons et les garçons, la balade qui te ballade, seule ou à deux, à deux ou en groupe, à pied, à vélo, à cheval, il y a quoique tu en penses, un lien, des liens, de multiples liens qui te tissent dans cet étrange univers qu'est la blogosphère. Tu lis, tu écris, tu rumines, tu te marres ou tu pleures, tu te reconnais ou tu découvres, tu reviens ou tu vas voir ailleurs, tu cliques, le temps passe, on t'appelle mais tu es bien, tu n'entends pas, tu n'as envie d'entendre, tu ne veux pas être dérangée, tu t'enfermes ou tu t'ouvres, tu gardes le secret pour toi ou tu partages, il fait jour, il fait nuit, tu es chez toi ou tu es ailleurs,

Tu es en lien

Tu es bien

Tu en veux encore

Tu cliques sur des liens vivants

Tu cliques sur des liens morts

Tu te dis c'est le printemps

Tu te dis il faut faire le grand ménage de printemps

Tu supprimes des liens qui te plaisaient

Tu as des regrets

Tu te dis ça fait longtemps

Tu regardes l'éternelle page, le sempiternel article, celui qui ne bougera plus, qui ne vivra plus

Tu dis il faut que ça bouge

Tu mets de nouveaux liens vers de nouveaux blogs

Tu fais le ménage

Tu vas vers la vie

Vers de nouveaux écrits

Vers de nouvelles rencontres

De nouvelles émotions

Tu dis au revoir à toutes et tous. Tu dis au revoir merci

Tu souhaites la bienvenue à toutes celles et ceux que tu mets en lien, qui participeront aux balades blogosphériques, balades virtuelles, ballades sensuelles, promenades sensu-elles

Et tu souries oh soleil mio, à celles qui t'enchantent chaque jour, chacune dans leur style, avec leurs mélodies si spécifiques, si éthiques, si sympathiques.

Oh soleil mio Le printemps, la ritournelle, les Tuileries qui tuilent, le Luxembourg qui luxe, Notre Dame qui dame, les filles qui filles, les filles et les garçons, les garçons et les filles, les garçons et les garçons, les garçons filles, les filles garçons, les filles et les filles...


 

  • Joliment écrit, comme d'hab !!!

    · Ago almost 8 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Légèreté des liens virtuels merveilleusement décrite avec ces mots qui pétillent.

    · Ago almost 8 years ·
    Photo du 57301621 05    15.55 orig

    le-fox

  • Joli texte entêtant mélancolique poétique !

    · Ago almost 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Tu te détaches de ces liens qui te retenaient, fait le ménage et on recommence avec d'autres!

    · Ago almost 8 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • Super ! Plus que du sens et de la poésie, c'est du rythme endiablé.

    · Ago almost 8 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

  • j'ai beaucoup aimé ce texte plein de poésie! merci!

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • Une mélancolie qui perce le coeur et fait sourdre les larmes !!!
    Merci pour ce très beau texte.

    · Ago almost 8 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • On ne pouvait pas rêver mieux pour Reverrance, elle est en plein ménage, presqu'un vide grenier.
    J'ai été transportée par ce texte, vraiment, une envolée de finesse. BRAVO !

    · Ago almost 8 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • Et voilà bien résumée la ronde virtuelle. J'aime beaucoup aussi
    Je venais de me dire le ménage a été fait des liens virtuels qui nous "poisonnent" la vie, il fait beau et je lis cela ... amusant

    · Ago almost 8 years ·
    Tyt

    reverrance

Report this text