Interrogatoire d'une fleur violée

moujik

Mademoiselle, racontez-nous ce qui s'est passé.

La fleur est timide, on entend une petite voix-tige.
- J'étais dans le champ, comme d'habitude. Il devait être dix heures du matin, le soleil brillait. Les dernières gouttes de rosée séchaient sur mes pétales...
- On vous dit coquette...
La fleur hésite.
- Je ne le nie pas. Mais je ne suis pas la seule, ma mère cueillie la semaine dernière l'était. Mes sœurs le sont. Je ne peux renier mon origine.
- Bien, racontez nous ce qui s'est passé.
- Il est arrivé par le ciel. Je les entends souvent vrombir autour de moi. Je ne me suis pas méfiée. Je suis née avant hier. Personne ne m'a jamais approchée vous savez. Et lui tournait, tournait autour de moi. Le soleil brillait fort, il faisait chaud, j'avais soif, cette ronde m'hypnotisait, m'obsédait. Il me frôlait, je ne pouvais rien faire, c'est si dur de fuir quand on est fleur. Quand il s'est posé sur un de mes pétales, j'étais terrifiée. Mais il ne bougeait pas. C'est comme s'il m'observait.
- On dit que vos pétales étaient très échancrés.
- Mais enfin, c'était en plein jour, il faisait soleil, je n'étais pas la seule.
Le juge rumine.
- ll paraît que vous êtes très parfumée. "Un parfum envoutant" d'après le rapport de police".
- Je ne sais pas...
- Bon, et ensuite?
- Il commença à me parler. Tout doucement.
- Il vous a conté fleurette.
- Oui, c'est un peu ca.
- Vous auriez pu vous méfier.
- Oh, je me suis méfiée tout de suite! Mais je ne pouvais rien faire, j'étais sans défense, je n'ai pas d'épine, et je ne suis pas carnivore.
Rires dans la salle. Le juge fronce les sourcils.
- Et ensuite?
Les pétales de la fleur rosissent.
- Il s'est approché de ... de mon pistil.
Le juge fouille dans son dossier.
- Nous avons retrouvé des traces d'étamine sur le suspect. Il dit avoir glissé.
- Oh Monsieur le juge, j'ai tellement honte.
La fleur pleure. Le juge la regarde, attendri.
- Allez vous rasseoir Mademoiselle.
Le juge se redresse, regarde l'assistance.
-  J'appelle le bourdon à la barre.

Report this text