Je voudrais pour toi

Susanne Dereve

Tu es mon refuge mon toit       
Tu es l'âtre le feu de bois
Tu es la flamme qui rayonne
Tu es la chanson qu'on fredonne
 
Tu es le chenet et la cendre
Et la pénombre de la chambre
La veilleuse près du sofa
Tu es le désordre des draps
 
Tu es l'odeur de la cuisine
La confiture et les pralines
Tu es le cuivre du chaudron
La mousseline et le chiffon
 
Les étagères chargées de livres
Le salon comme un bateau ivre
Naviguant dans la nuit profane
Sur un air de swing ou de slam
 
 
Je voudrais pour toi
De grands tapis blancs
Et des plafonds lisses
Comme des rubans
Des murs complices
Et pour nos ébats
Un  divan profond
Des rideaux de soie
Comme une oasis
Saturée d'amour
D'où nous pourrions voir
Se lever le jour
 
 
Tu es mon refuge mon toit     
La veilleuse près du sofa
Tu es la plume et l'édredon
La table et le guéridon
 
Tu es le nœud et la solive
Et le rayon chargé de livres
Tu es le cuir et le velours
Tu es la maison de l'amour
 
  • belle quiétude intérieure... peut-être finalement assez proche du british" ? (pas un hasard...) A l'opposée de cette vie intérieure la Provence avait (a ?) enfanté Giono et le thym, Cézanne et la montagne Sainte Victoire.. Un panthéisme ? Mais ne simplifions pas trop

    · Ago almost 5 years ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • peut-être une sorte de paix intérieure , oui ou un refuge ? plutôt Provence que British mais peu importe le lieu

      · Ago almost 5 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Nid, logement, cocon,....

    le tutoiement suggère d'autres métaphores plus amoureuses, encore...

    · Ago almost 5 years ·
    Tulip  avr  21  03

    rechab

    • voyons ... (j'aime bien les mots à double sens)

      · Ago almost 5 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • sens... c'est le cas de le dire... !

      · Ago almost 5 years ·
      Tulip  avr  21  03

      rechab

    • fou rire

      · Ago almost 5 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Très agréable lecture. Les mots semblent posés comme de jolis bibelots à leur place dans une sorte d'ineffable harmonie. Votre plume est capable de saisir la saveur des choses et le frisson de l'âme.
    Coup de coeur du matin.

    · Ago almost 7 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

    • Merci ! Vous savez chez nous le feu de cheminée remplace souvent le soleil !

      · Ago almost 7 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • superbe nid !!!

    · Ago almost 7 years ·
    Img

    Patrick Gonzalez

  • Vraiment très réussi ! Un logement qui donne envie de s'y lover.

    · Ago almost 7 years ·
    Image

    Ana Lisa Sorano

Report this text