La forêt

Stéphan Mary

Un harmonica. Des sons de ci de là, à la lisière de la forêt. Elle s'ouvre généreuse afin de te faciliter le passage. Tu avances puis tu te stoppes pour réfléchir. Juste te poser l'espace d'un instant sur une grosse branche qui saille à peine dans la pénombre.

Tu la cherches mais tu ne la trouves pas. L'ouverture du cimetière des amours mortes, tu ne la trouves pas ! Remarque tu t'en fiches parce que une fois dans les lieux, tu en feras quoi de cet amour là ? Tu rentreras dans le champ des tombes. Tu enterreras ou tu brûleras ? Ah, faut choisir ma brave dame, c'est ou l'un, ou l'autre. Quoi qu'il en soit, il faut y aller. Maintenant qu'il est interdit de déposer aux ordures ses amours mortes pour cause de pollution excessive de kleenex, il n'y a plus que le cimetière dans la forêt.

Il faut bouger

C'est très pénible

Crispant ou angoissant

Alors tu pénètres plus en avant dans la forêt qui exhale des parfums de terre humide. Elle s'ouvre ou se ferme au gré de ses envies. Tu trouves un point d'appui. Elle laisse faire, curieuse de savoir comment tu vas t'en sortir. Tu sillonnes les petits chemins mais ce n'est pas par ici. Il faut aller de l'autre côté, là où le vallon se fait plus pentu. Tu glisses vers l'intérieur de la forêt. Le climat change. Une chaleur moite t'enveloppe qui ne te laisse pas indifférente, comme une sensation un pressentiment. Tu cours vers le centre mais à l'orée d'une clairière, tu te stabilises. Tu sens qu'il faut y aller tout doucement, avec beaucoup d'amour.

Tu pénètres dans un halo de sensations

Tu trouves l'entrée du cimetière

Il y a une multitude d'amours jetées là, dans l'attente qu'un tractopelle vienne creuser une fosse commune. Ce n'est pas un cimetière, c'est une décharge sous le couvert des arbres. Affolée tu touches ton coeur, ça va il bat toujours. Tu détestes cet endroit. Donc : soit tu déposes ton paquet ici, l'avantage étant qu'il sera impossible de lui rendre visite de temps à autre. Soit tu pars à la recherche d'un endroit qui restera secret, planqué quelque part où personne ne pourra aller. Mais c'est plus risqué, la solitude est au bout du chemin.

Il faut bouger

Pénible

Crispant et angoissant

Tu sors de la clairière en te laissant porter par le mouvement de la rivière qui part de l'intérieur pour conduire à l'extérieur.

Finalement tu as décidé de prendre ton amour mort avec toi. Il est là au fond de ta poche, à faire le mariole "Tu croyais m'avoir enterré ? Hé non !!". Te viens alors, si tu as deux minutes pour t'occuper de faire le ménage de printemps dans tes amours, l'idée que

Sous la grosse branche qui saille à peine dans la pénombre

Déposer, partir et oublier

Non. Ne pas oublier

Un amour mort sous un arbre couché.

  • Un texte au volume et à l'ampleur "a posteriori". Puisqu'ici, c'est la poésie des uns qui croise le souvenir des autres !

    Et quelque chose me susurre qu'en cet été 2013, ce texte de 2012 prends des sens supplémentaires et nouveaux. Que c'est un hommage autant qu'un appel au souvenir. Et pas que pour toi...

    Merci de nous l'avoir remonté à la surface. (et tu as très bien fait de ne pas le retravailler, il est parfait en l'état "brut de décoffrage" ;-).

    · Ago over 6 years ·
    936full the mask artwork 150

    (Ex Ghost Of) Napoléon Zér0

  • Un labyrinthe vivant pour perdre ses amours disparues. CDC

    · Ago over 6 years ·
    Image

    Archange Flippé

  • A cette belle lecture il me vient à l'esprit 'ici tout est calme et volupté' ! Un GRAND BRAVO.

    · Ago over 6 years ·
    Default user

    tendresse

  • Dis donc j'aimerai bien la trouver moi cette forêt... Pas d'arbres, pas de grosse branche. Mais la pénombre, et des cendres pleins les poches.

    Trsè jolie métaphore, en tout cas !

    · Ago over 6 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

  • tout comme théorème, j'ai un beau sentiment d’apaisement à la fin de la lecture...

    · Ago about 8 years ·
    121026 4690 sandrine virbel lolbis

    Sandrine Virbel

  • Comme c'est joli cette idée de cimetière pour amours mortes ! Imagination et amour ensemble ! Et sa lecture est très apaisante ! Comme si l'on trouvait un chemin ! Merci !

    · Ago about 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Commentaires très en finesse : j'ai écrit ce texte dans un grand coup de blues. Merci de vos lectures qui me le font vivre différemment

    · Ago about 8 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • Un bel écrit tout en poésie !!!

    · Ago about 8 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Saint Valentin oblige ;)

    · Ago about 8 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • vraiment très poétique, j'aime l'idée de déposer ses amours mortes...

    · Ago about 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

Report this text