L'amour cisèle le temps

enzogrimaldi7

Carpe diem ?
It is agony to watch the hollow sequence of dinners stretch away, to see life as a ritual play, and with the decorous throng to follow, although one in manner shares its views, its passions, or it cares.                                   Rudolph Nureyev

On s'était juré que, plus jamais, on ne se prendrait la tête. Qu'à moins de séduire Robin Wright, Jennifer Connelly ou Marion Cotillard sur un malentendu, on ne se ferait plus avoir.


Du coup on a retrouvé les ambiances de footeux qui puent la testostérone, la bière et les chips. On s'est surpris à recrier l'arbitre enculé, et d'autres insanités que l'on croyait oubliées.


On a essayé de se remettre à jouer aussi, en constatant que ce putain de ballon roulait bien plus vite qu'avant. On n'a pas eu peur non plus de retourner seul au ciné certains vendredis soir pour voir un bon film plutôt que de se taper les Incredible avec la bande.


A la cafet on s'est dit qu'offrir un café de temps en temps ne ferait pas de mal histoire de montrer de la bonne volonté. Par contre, ne me demandez pas de participer à votre conversation sur les dernières emplettes à faire avec la Redoute: c'est pas mon truc.


Au resto chinois, faut faire bonne figure. Antoine raconte ses démêlés avec Isabelle, tandis que Jacques annonce son 3ème enfant. Josiane se plaint des absences suspectes d'Henry, tandis que Georges s'extasie sur son dernier achat chez M. Bricolage.


Serge et Guillaume sont contents d'énumérer les fabuleuses options du dernier monospace de Citroën, tandis que Marcelle déballe les ultimes potins du bureau d'à côté.


Au boulot Etienne te montre sa dernière découverte sur excel pour mieux organiser son petit train-train et ses comptes. Francis te propose de participer à son hebdomadaire tiercé en te promettant des gains certains. On constate que Pierre a fini par gratter la promotion qu'il voulait.


Ses résultats ne sont pas meilleurs mais la technique du lèche-cul fonctionne toujours. Le directeur en fait une annonce officielle au cours de laquelle il présente sa nouvelle secrétaire, Annie, 27 ans, bien roulée.


Engoncé dans ses mornes habitudes l'homme pense trouver son salut dans la fuite en avant ''amoureuse'', terme bien trop noble pour ce qui n'est souvent rien d'autre que de banales histoires de sexe. Mais certains diront que c'est mieux que rien, une question de survie.


                                                    @@@


Mon ange, mon tout, mon autre moi-même. Du fond de mon lit mes pensées se tournent vers toi mon immortelle bien aimée. Je ne puis être qu'entièrement avec toi ou pas du tout. Eternellement à toi, éternellement à moi.                                                                               Ludwig Von Beethoven

L'amour cisèle le temps en délicieuses parcelles et nous permet de supporter le quotidien, jusqu'à ce que ce quotidien redevienne lourd à supporter, c'est alors qu'on décide de changer de partenaire pour retrouver  jouissance de la vie. Et la fréquence du changement varie en fonction des personnalités et  des occasions.


L'énergie qui nous anime alors est si visible qu' elle entraîne un regain d'intérêt vis à vis de tout le monde. L'ouverture dont il faut faire preuve pour séduire est censée nous conduire à terme à une autre relation, à moins que l'on ait décidé de prolonger la salutaire et solitaire purification.


Sans ces providentielles regénérescences ''amoureuses'', les années semblent se suivre et se ressembler. Les substituts (sport, drogue, et autre prise de tête) ne nous satisfont qu'à moitié.


La chimie du cerveau s'affolant dans le bon sens dès les premiers instants, comment blâmer ceux qui passent d'une rencontre à l'autre? Et comme il est difficile de se poser plus de 7 ans avec quelqu'un, cette cruciale renaissance se fait de plus en plus incontournable: la société de consommation favorise une bien meilleure maîtrise du temps, de la communication et du déplacement qui démultiplient les opportunités.


Il a aussi été récemment prouvé que la femme, aussi bien que l'homme, afin de préserver la continuité de l'espèce, ressent un besoin naturel d'avoir des enfants avec différents partenaires: c'est biologiquement plus sain.


Bravo à ceux qui ont trouvé la formule pour durer, mais aujourd'hui tout démontre que la relation d'une vie relève de l'exploit.


 Ce qui compte c'est le changement pour briser la routine, cette petite flamme qui nous fait revivre, n'en déplaise aux partisans de l'Unique et aux purs esthètes trop obnubilés par la perle rare.


Ceux-ci objecteront que l'amour, le vrai, n'est pas un amusement désinvolte passager. Ils ont raison. Hélas notre époque qui façonne une société volatile, adepte de la vacuité, va contre eux. Par ailleurs l'amour profond, fusionnel, desintéressé, puissant, magnifique, n'est nulle part enseigné et ne semble plus appartenir qu'aux livres.


Il faut ici ajouter aussi que cet amour là passe par le don, l'abandon de soi, or nous sommes dans l'ère du contrôle et de l'éphémère. Les individus ont mis en place des mécanismes de déni, d'évitement face à la puissance des sentiments, en guise de protection mais surtout pour répondre à une norme qui veut du plaisir renouvelable et sans engagement: des tas de sites, y compris le nôtre, s'y prêtent. En quelques clics, le compte est bon.


Doit-on louer les jouisseurs qui savent se contenter du tout -venant ? Dans un sens ils n'ont pas tort: le tout-venant ouvre quelquefois la porte à de meilleurs plans (encore faut-il les vouloir) question de phallus, docteur Fre(u)d...

                                                                                           2006/2018


  • Flag errance….en rondeau ;0)

    · Il y a 2 mois ·
    Facebook

    flodeau

  • Juste Florence comme l'ouragan...peut être! ;0)

    · Il y a 2 mois ·
    Facebook

    flodeau

  • Eh bien ça...sûr c'est fait….alors après...vous aurez toutes les ouies de plus de 90 de Qi...mais tout reste à prendre…...petit malin venez me surprendre! ;0)

    · Il y a 2 mois ·
    Facebook

    flodeau

    • Ah si seulement on vous avait appelée fleurdo.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

  • J'aime beaucoup cette analyse. Je serais tentée de dire que chaque situation n'est pas éternelle, que demain est toujours une surprise, qu'aucun scenario de la Vie ne peut être supposé, imaginé, parce que c'est elle qui a toujours le dernier mot. Enfin, j'ajouterais qu'à chacun sa vérité...

    · Il y a 2 mois ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Oui il y a toujours une part de hasard, encore faut il le provoquer. Heureux que ce texte vous ait intéressée.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

  • C'est fort bien analysé et fort bien écrit. J'ai adoré votre double analyse qui quelque part se rejoint. Je disais récemment à un amie virtuelle (rencontrée sur le Net mais jamais en vrai) que la routine était une chose qu'il fallait savoir apprivoiser au risque de mourir sur une ile déserte. La qualité n'est pas signe de quantité mais faire durer une relation (ou autre) demande réflexion et intelligence. Cela dit, je pense que si l'on s’ennuie dans une relation il faut savoir changer de partenaire. J'ai divorcé (à l'amiable) après 25 ans de mariage et je ne regrette rien, mais cela reste pour moi un échec.

    · Il y a 2 mois ·
    Gaston

    daniel-m

    • Oui rien n'est simple. L'amour est un parcours d'équilibriste. Merci d'etre là.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • Merci pour vos textes et puis pour le clin d’œil à eyes wide shut de kubrick, un film qui demande plus d'effort de réflexion que 2001 odyssée de l'espace et c'est peu dire :o)

      · Il y a 2 mois ·
      Gaston

      daniel-m

  • J'ai adoré te lire ! Que de vérités, de bon sens !
    Difficile, en effet, ce quotidien, donc, lorsque l'on peut ranimer cette petite flamme blottie au fond de nous, qui nous aide à vivre, on le fait, tout en sachant -mais longtemps après- que ce n'est que de l'éphémère. Longtemps, on le cherche cet amour, ce coup de foudre mutuel mais qui, jamais, n'arrive ou alors, un des deux se détache, très rapidement. Alors, on continue parce que l'on a dans sa vie quelqu'un pour qui on a des sentiments, car l'affection ça compte ! Parce que l'on n'imagine pas se séparer de celui (ou de celle) avec qui l'on partage sa vie depuis tant d'années. Comment être heureuse (ou heureux) en sachant que l'autre est malheureux. On s'arrange pour trouver un peu de bonheur...sans faire du mal à l'autre. C'est ma façon de penser...
    Au sujet de la continuité de l'espèce, je ne sais vraiment pas si la femme a besoin de plusieurs partenaires pour préserver la continuité de l'espèce, ce que je sais c'est que j'ai désiré avoir des enfants très jeune, une des raisons pourquoi je me suis vite mariée, même si elle n'est vraiment pas la seule.
    Merci et bonne journée à toi !!

    · Il y a 2 mois ·
    Louve blanche

    Louve

    • Très heureux de ta présence ici et de ton apport. Merci.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

  • Dans cette première partie, tu analyses fort bien les côtés ennuyeux , d'un quotidien d'ordre sociétal, hélas :) personnellement j'évite de le vivre autant que faire se peut !!,sans prétention aucune, dans ma vie, il me faut de la fantaisie et du peps :) c'est mon côté passionné. ..
    Quant à la deuxième partie, vaste débat ... les paramètres , on ne les maitrise pas forcément. ..dans une relation à deux, les compromis à l'ère du jetable, c'est loin d'être gagné d'avance :) certains y arrivent, quand même .. l'amour profond dont tu parles, le beau, le magnifique !! ne passe pas systématiquement par l'abandon de soi, dominant, dominé, plutôt par un respect mutuel, un grand seuil de tolérance. .. des passions communes , un bon mix, il me semble... non, non ce n'est pas de l'utopie, certes pas légion non plus, mais cela existe encore...

    · Il y a 2 mois ·
    W

    marielesmots

    • Merci de livrer tes rèflexions, très apprèciable. Et merci d'avoir lu mes deux parties :)

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • On croirait presque que c'est écrit par une femme :)

      · Il y a 14 jours ·
      45033972 10156122656868893 2589086339924230144 n

      Edgar Allan Popol

    • Merci du compliment Jean Yves. Je ne pensais pas avoir ce talent là, mais si vous le dites...

      · Il y a 14 jours ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

  • Et toujours tes textes ciselés et tranchants comme de l'acier que j'apprécie de lire. Heureux de te (re)lire, Enzo

    · Il y a 2 mois ·
    Te%cc%81le%cc%81charger

    Marcus Volk

    • Salut à toi. Le loup rode encore donc.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • Je reviens d'un long voyage sur les rives du Styx...

      · Il y a 2 mois ·
      Te%cc%81le%cc%81charger

      Marcus Volk

Signaler ce texte