Ma femme n’aime que moi

Hervé Lénervé

Alors que je fouillais par inadvertance dans le sac de ma femme, j’y ai découvert un brouillon de lettre qui m’était adressé et qu’elle ne m’avait jamais envoyé.

Elle avait dû la trouver pas assez abouti, pourtant ce que j'en ai lu, m'a ému et m'a paru très bien léché. Je vais vous en livrer certains passages en taisant ceux qui concernent trop nos ébats amoureux entre les draps, entre autres.

« Mon chéri. »

Ça commence bien. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne m'avait pas appelé ainsi.

« Te souviens-tu de ce merveilleux week-end à Etretat quand nous nous baladions, bras dessus, bras dessous, sur les falaises balayées par des vents complices. La mer à nos pieds, le ciel à nos têtes, nous étions les rois de ce Monde hypocrite. »

Non, je ne m'en souviens pas, mais c'est normal, ma femme a toujours eu beaucoup plus de mémoire que moi. Elle connait même par cœur les anniversaires des voisines, alors que je ne me rappelle jamais du sien.

« Je dis vents complices, car ils dissimulaient à nos familles respectives nos amours clandestins… »

Il est vrai que nos familles ne voyaient pas d'un très bon œil notre relation au début. Elle exagère cependant un peu, avec  le « clandestin », car on n'a  jamais caché à quiconque notre union et affiché au grand jour que leurs avis, ils pouvaient se les carrer où ils le voulaient avec une prédilection pour le cul.

« Ces jours de bonheur me sont présents à l'esprit avec une acuité telle que j'en ressens encore toutes les émotions comme si elles dataient d'hier, alors qu'un mois déjà, c'est écoulé. »

Un mois, merde, ça ne s'arrange pas ma mémoire ! Il faudrait peut-être que je consulte un neurologue, j'ai peur d'avoir attrapé la prostate du cerveau. Elle termine par un :

« A très vite mon bel aimé, dans le nid secret de nos amours. »

Là, je trouve que c'est un peu exagéré que d'appeler notre taudis, un nid d'amour, de plus que ce n'est un secret pour personne. Tous nos amis le connaissent, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle ils déclinent toutes nos invitations. Mais peu importe,  je mets cela sur le compte d'une envolée romanesque et poétique, l'important c'est de savoir que ma femme n'aime que moi.

  • En fait il n'y a que toi qui ne le sait pas... Comme toujours...

    · Ago 17 days ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • « Mon chéri. »

    Ça commence bien. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne m'avait pas appelé ainsi."

    C'est peut-être parce qu'il y a moins de liqueur en toi :)

    · Ago 22 days ·
    91921522 2903533249669682 2439229098401202176 n

    Edgar Allan Popol

  • Il est si cruel ton texte ! Il me fait penser au film, "sur la route de Madison". Ça m'avait mis dans un état ! :o)

    · Ago 22 days ·
    Gaston

    daniel-m

    • Tu es trop sensible. Il faut s'endurcir pour vivre dans ce monde de sauvages. :o))

      · Ago 22 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Aussi vite, le brouillon ne t'était pas adressé. Mais à son amant !

    · Ago 23 days ·
    10922201 10205502677102091 1480983158 n

    phil-29

    • Merde ! Mais c'est bien sûr, inspecteur Bourrel ! :o))

      · Ago 22 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Si dans les arbres le vent existe, c'est pour en secouer les plumes du nid :)

    · Ago 23 days ·
    Philippe effect

    effect

    • Merci ! Je me posais sincèrement la question de la pertinence du vent. :o))

      · Ago 22 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • L'important est de ne pas douter de ton amour pour elle non ?
    Ça rend ta vie tellement plus solide. ;)

    Ahhh les femmes si elles n étaient pas là....La vie serait bien monotone :et la poésie bien fade :)))

    · Ago 23 days ·
    20170505 135341 1

    dentelles-rebelles

    • Bien fade la poésie comme une soupe sans sel. :o))

      · Ago 23 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Il faut être falaise pour être ta femme.

    · Ago 23 days ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • ma femme a toujours été rrès falaise avec l'écriture romanesque. :o))

      · Ago 23 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Mon pauvre ami, en plus de perdre la mémoire, tu refuses de voir la vérité en face. :-))

    · Ago 23 days ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

  • Mais oui, tu sais bien que le poète exagère toujours...comme l'amour de ta femme pour toi !

    · Ago 23 days ·
    Louve blanche

    Louve

    • ma femme m'adore ! Mais elle ne le sait pas. :o))

      · Ago 23 days ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

Report this text