miam

y00

miam

ta bouche en traître s'ouvre

les petits s'engouffrent

vas-y

goinfre-toi

dévore-les sans te préoccuper

les petits ne sont là que pour toi

aujourd'hui

tu peux laisser tomber les à venir

tu peux les happer

miam miam miam

ta bouche en traître s'ouvre

les petits s'engouffrent

à la file

une deux une deux

dévore-les

vite

il ne faut rien laisser

les miettes font mauvais genre

genre mal éduqué

miam miam miam

ta bouche en traître s'ouvre

les petits s'engouffrent

main dans la main

bien éduqués

bien préparés

la sonnerie retentit

miaaaam miaaaam

les petits sont tout chauds

tu les aimes à point

la chair tendre ça glisse sous les dents

et tu ne voudrais pas point que ça refroidisse

miam miam miam

ta bouche en traître s'ouvre

les petits s'engouffrent

une deux

à la file

en rang

gentiment

sans un mot

silence dans les rangs

une pause

tu commences à fatiguer de la mâchoire

une fatigue pré-molaire

à trop mâcher

miaaaam miaaaam

tu as l'impression d'être une broyeuse

un piège pas d'échappatoire

les petits s'engouffrent

tu mâches

les petits s'engouffrent

tu mâches

une pause

tu as envie de souffler

miaaaam miaaaam

il faut recommencer

vas-y

goinfre-toi

tu dois les dévorer

les petits ne sont là que pour toi

bon sang avale-les

allez

une deux une deux

plus vite

n'arrête pas

dévore-les

miam miam miam

voilà

tu entends la mastication qui travaille

les petits qui s'engouffrent

la mâchoire qui grince

un peu d'huile

elle ne grince plus

la mâchoire qui glisse sur les petits

broyés

voilà ton silence

ton unique silence

le seul

le vrai silence

ton silence

miaaaam miaaaam

ta bouche en traître s'ouvre

les petits s'engouffrent

alors mange

et tais-toi

Le 27 décembre © 2010 by LABROSSE Yannick

Report this text