Mon enfant

Louve

Impossible pour les lecteurs et moi-même d'accéder à la plupart de mes textes, donc, pour Sy Lou, je réécris ce poème.

Pour elle, je n'ai, hélas, pas su décrocher la lune...


J'irai, s'il le faut, jusqu'en haut des tribunes
J'irai, s'il le faut, te décrocher la lune
Mon enfant, ne pleure pas, mon ombre est toujours là
Tout près de toi qui veille, ne baisse pas les bras !

Ma main tient bien la tienne, si pourtant l'on se lâche
Je te suivrais alors au cœur des grands orages
Dans le fond des rivières, même si mes yeux, ma bouche
Se baignent de terreur, dès que les eaux les touchent

Je te remonterai du fin fond des abîmes
Pour qu'enfin, délivrée, tu rejoignes les cimes
De ton indépendance, bien loin des camisoles
Pugnaces, qui t'entravent et cernent ton atoll

Et tu pourras rejoindre, car tu es mère aussi
Tes enfants tant chéris, qui attendent sur la rive
De se blottir enfin sur ton cœur plein d'amour
Jusqu'au bout de ta vie, jusqu'au bout de tes jours...

  • Ca touche, ça chamboule, je suis mère aussi,
    Et pour tes mots si forts je te dis grand merci.

    · Il y a presque 2 ans ·
    Photo

    Laure Gerbaud

  • Il est beau ce texte. C'est marrant mais quand je lisais il me venait un air. Pour moi, c'est une belle chanson :)

    · Il y a presque 2 ans ·
    2016 01 24 15 24 47 015

    mouflettesblog

    • Peut-être est-ce une très vieille chanson d'Eddie Constantine qui chantait en duo avec sa fille. Le titre "L'oiseau bleu". Il chante à un moment donné, à sa fille : "Mon enfant...mon enfant...la terre est ronde. Je l'ai d'ailleurs mise sur le site tant elle est jolie.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

    • Le titre à rechercher : L'homme et l'enfant (L'oiseau bleu) vidéo et j'ai mis les paroles. Les voix sont extraordinaires.
      Merci beaucoup mouflette !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • pas de mots moi non plus, Martine. Bises affectueuses. Je te souhaite plein de ces petits bonheurs dans lesquels on trouve la force de vivre

    · Il y a presque 2 ans ·
    Loin couleur

    julia-rolin

    • Merci Julia ! Oui, il y a toujours de ces petits bonheurs là !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • J'en reste sans voix et je peine à trouver les mots pour te dire à quel point ton poème m'a touché...

    · Il y a presque 2 ans ·
    Ob f972f0 71ztu4pearl sl1500 1

    apothecades

    • Je suis très touchée apothecades, et je te remercie !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • Tant d'amour ............

    · Il y a presque 2 ans ·
    Poup%c3%a9e des survivantes

    Natacha Karl

    • Normal Natacha ! Merci.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • Je suis profondément bouleversée par ton poème ressenti dans mes entrailles de mère. Toi seule connais la douleur qui t'a tenaillée, qui t'a torturée. Sois certaine que tu as décroché la lune pour ton enfant, plusieurs fois sans doute, sans que tu t'en rendes bien compte. On a toujours le sentiment de ne pas avoir tout tenté, de ne pas avoir tout fait... C'est vrai d'une certaine manière, mais ce qui est surtout vrai, c'est qu'on arrive à bout d'idées, à bout de souffle. Dans ce cas, c'est l'amour qui reste et qui sert de bouée, de phare, de repère, de branche, de soutien, à l'être aimé. Merci infiniment, Louve, d'avoir pris le temps de saisir à nouveau ce poème, je comprends tout ce qu'il a dû exiger de toi, toutes ces portes qui se sont ouvertes une fois de plus. Je suis très touchée par ton geste et je t'embrasse très affectueusement en te souhaitant toute ma (petite) force. Je lis et relis ton poème... et ne peux m'en détacher, Je n'arrête pas non plus de me dire que tu as remué tout ce passé pour me permettre de le lire. Merci encore...

    · Il y a presque 2 ans ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Merci pour tous ces mots de réconfort Sy Lou, je suis infiniment touchée. Oui, nous parents, on fait ce que l'on peut, mais on est toujours culpabilisés dès qu'il arrive quelque chose, même quelque chose qui n'est pas grave d'ailleurs, c'est ainsi, et l'on se pose un tas de questions, toujours. Merci pour ta gentillesse, et ne t'en fais pas, comme je te l'ai dit, ce sont des moments douloureux mais qui passent, car je vis, je vis en parallèle.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

    • Il faut vivre en parallèle, comme tu le dis, pour aider nos enfants ou leur entourage, pour leur montrer qu'une mère reste toujours debout, quoi qu'il arrive. Mais lorsque les masques tombent... Courage, Louve, je t'admire pour la noblesse de ton commentaire.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Toute mon amitié va vers toi Sy Lou !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

    • Merci, c'est réciproque, Louve !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Très émouvant Poème Martine, qui me bouleverse chaque fois. Bisous

    · Il y a presque 2 ans ·
    Version 4

    nilo

    • Je sais bien ma nilo...merci beaucoup.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • c'est un très doux poème

    · Il y a presque 2 ans ·
    Reveuse

    shalimar

    • Merci shalimar.

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

Signaler ce texte