Pervers

le-fox

Tout comme le scutelliphile collectionne les écussons, ou le cucurbitaciste – plus rare – les étiquettes de melon, Saturnin collectionnait les silences. Pas n’importe lesquels : courir se réfugier chez les trappistes, ou se retirer dans le désert du Sahara pour y écouter le rien eurent été solutions de facilité. Il préférait de loin s’introduire par effraction dans les conversations de ses contemporains pour y cisailler la phrase, y écorcher le mot, y scalper la palinodie.

Selon lui, un silence de qualité se devait d’être glacial, gêné, gluant de sous-entendus. Contrairement à ce qu’on pourrait hâtivement penser, son Eldorado se situait sur la banquette de moleskine d’un bistro peuplé de bavards impénitents dont la logorrhée pouvait sembler intarissable. Confortablement installé, il commandait alors une tomate ou une mauresque, selon son humeur, puis consultait son bracelet-montre, et décidait du temps plus ou moins long qu’il lui faudrait pour faire choir ce brouhaha du zénith au nadir.  C’est qu’avant de mordre dans le fruit de son triomphe, il entendait bien en suçoter la pruine afin de pleinement le savourer.

Bien que maître en cet art, il n’avait jamais la partie facile, et devait parfois s’élastiquer les neurones jusqu’à risquer le claquage de synapses pour obtenir le résultat voulu. Il lui fallait guetter le moment opportun, le saisir, et y glisser son hameçon convenablement appâté par l’évidence du ridicule des propos tenus. L’hameçon, s’il était habilement agité sous le nez des bavards, devait leur couper la chique d’un coup sec.

Parfois, il échouait dans son entreprise, et en concevait alors un incommensurable dépit. Néanmoins, ces échecs étaient rares, et la plupart du temps, il parvenait à se saisir de l’ange dont le passage marquait ces instants précieux, pour l’épingler dans son album entre un silence général et un autre seulement colonel, mais inscrit au tableau d’avancement.

  • Pourquoi je ne connaissais pas ce fox-la, moi?
    je ris, j'aime !! c'est beau avec des mots alambiqués que je ne connais pas mais qui me parlent. j'en soubresaute de plaisir !!ça se mange sans faim et sans fin !

    · Ago over 7 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • J'adopte Saturnin il a l'Art et la manière... Chut : c'est mon applaudissement

    · Ago over 7 years ·
    Default user

    ellen

  • Vous reprendrez bien, chers amis, un blanc...de silence !

    · Ago over 7 years ·
    Dsc 2127 orig

    erx

  • un excellent texte! bravo Le Fox!

    · Ago over 7 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • J'adore quand un texte me pousse à prendre le dictionnaire ! Entre écrivaillons, on devrait se faire des sessions d'échanges de mots. Pruine et palinodie ! Génial !

    · Ago over 7 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

  • c'est délicieux et malicieux Le Fox...On l'imagine sans pb ton Saturnin patient, aux aguets, savourant son moment de triomphe au milieu des brèves de comptoir. CDC silencieux!

    · Ago over 7 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Le retour de Saturnin pour un texte d'une justesse et d'une légèreté à nous refiler des complexes ...

    · Ago over 7 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

Report this text