Provocation

Choupette

Mon corps  à peine essuyé des dernières gouttes d’eau,

 J’étalais sur mes jambes soigneusement épilées,

 Le lait de corps à la poudre de riz, parfumé

Mes mains le faisant pénétrer  adoucissant ma peau.

Petite culotte volantée à peine enfilée

Accentuant la courbe de mes fesses,

Les bas sur mes jambes progressent

Porte jarretelles blanc  assorti épinglé.

Balconnet tout aussi minime et volanté

Faisant jaillir mes seins tendus pointes bien érigées

Touche de parfum sur le bas de ma nuque

Il lui faudrait être un saint ou un eunuque

Pour ne pas mourir d’une furieuse envie

D’ôter tout aussi lentement cette parure

Pour  voir sans deviner mon désir de lui

Et courir dans ce grand  lit à toute allure !

Report this text