Sereine

lilii

Une sirène mendie dans ma rue
Des oranges bleues et du raisin
Les passants sans pas
Survolent l’éclipse violette
Des boutons de laine
Sur un jupon anémone
Elle a des écailles en quinconces
Et des mains pain d’épice
Mais la vermine soulève sa chair
Bleue et dorée. Caviar du pirate.
Et l’écorce des pavés l’accueillent
Dans un soupirail.

Report this text