Sniff...les enfants sont partis

divina-bonitas

Pensée - amour - enfants

Petit moment de blues. Hier soir, tous les enfants sont partis. Je veux dire, ma fratrie de quatre a pris son envol, chacun a quitté le nid, même le petit dernier qui à 18 ans entame sa deuxième rentrée universitaire et préfère habiter près de la fac pour s'éviter des trajets laborieux. 


Donc ce matin, même pas le moyen de râler contre le bol de céréales oublié sur la table de la cuisine, pas de chaussettes à ramasser à côté du lit, pas de cri de dernière minute du genre "mince, je vais rater le train, qui a piqué mon déo?" ou "personne n'a vu ma carte de bus?".


N'étant pourtant pas du genre nostalgique, je regrette presque ces années épiques où les journées étaient rythmées par la course du matin pour éviter les sentences de la maitresse si l'on arrivait en retard, celles du soir avant les devoirs, le bain, le coucher, les histoires inventées, les larmes à essuyer, les cahiers de correspondance à signer, les grèves de cantine, les rhumes et autres petites maladies de l'enfance. 


Combien de souvenirs merveilleux de rires et de fous rires pendant ces années, de moments de joie au quotidien.


Certains gardent leurs "Tanguy" chez eux jusqu'à point d'âge. Comme m'a dit mon 3° hier soir, "si on part c'est parce que vous avez bien fait votre boulot de parents. On est prêt et autonomes. On fait de bonnes études et on est toujours contents de rentrer à la maison". 


Oui mais sniff, la maison sans eux me semble tellement vide et silencieuse! Et les chambres sont tellement rangées! Pas facile de se faire à autant de platitude après 25 ans de charivari permanent. 


Est-ce que moi je suis assez autonome pour vivre sans eux? Il va bien le falloir pourtant en attendant d'être grand-mère pour savourer à nouveau des fragrances de talc et râler contre les bols de chocolat renversés. 







  • Très émouvant moi je suis encore au bol renversé ; ) à la petite histoire du soir et au stress du matin pour éviter d'être en retard ; ) du coup en lisant votre texte je vais savourer encore plus chaque moment car le temps défile... et bientôt je serais de l'autre cotes à entendre les petits enfants et la maison vide après tant d'années.

    · Il y a 2 mois ·
    Default user

    Noura Bellissima

  • "être en vérité", j'aime bien cette formule :)
    merci

    · Il y a 2 mois ·
    Image de femme baroque

    anna-c

  • Ah comme je comprends ! En ce moment pour moi, ce sont les petits enfants car cette année je vais moins voir ma petite dernière et je suis bien triste....encore un cap à passer !

    · Il y a 2 mois ·
    Louve blanche

    Louve

  • la vérité sort de la bouche de nos enfants , chez nous aussi c'est vide ..mais on est heureux qu'ils soient heureux ..

    · Il y a 2 mois ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • Un cap à passer ...pas toujours évident ce grand vide... je compatis aussi...

    · Il y a 2 mois ·
    W

    marielesmots

    • Merci Marie de ta compassion. Fait chaud au coeur...

      · Il y a 2 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Puis viendra le jour où les petits enfants aussi partiront....et cela arrive plus tôt et plus vite que l'on imagine.....alors faut se préparer une "sortie" aussi à soi.
    Récupérer une "Chambre à soi". Une vie à soi.....

    Cela a l'air facile dit comme ça, mais fichtre dieu rien n'est garanti.

    Alors faut s'y coller dès à présent. Et ré-apprendre à penser "soi"...

    Ce grand vide donne des frissons. Parfois un vertige.
    Mais c'est une sacrée occasion pour faire con-naissance.
    Avec ce que nous sommes en vérité.

    Du cœur. Bien à vous.

    · Il y a 2 mois ·
    Image de femme baroque

    anna-c

    • Merci pour votre commentaire. Ceci étant je suis d'une nature à emplir et pas à frissonner, pense être en vérité depuis pas mal d'années, enfin je l'espère.

      · Il y a 2 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Mes 3 filles sont encore à la maison, on vit dans une ville universtaire , l'ainée reste pour l'intendance et les 2 dernières sont au collège mais je me prépare mentalement à les voir partir un jour ...
    Je compatis...

    · Il y a 2 mois ·
    1338191980

    unrienlabime

  • oui on a vécu cela...Mais maintenant on les appelle des "chicoufs", car chic ils arrivent, puis "ouf !" quand ils repartent ! Lol ! Non mais surtout, qu'on le veuille ou non, on devient plus maniaques etc...

    · Il y a 2 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

Signaler ce texte