SOLIDAIRES

Elsa Saint Hilaire

- Ça fera vingt plants mégatransgéniques…

- Wouah !  Il ne m’en reste que dix-sept et encore… sur les dix-sept, je viens d’en hypothéquer cinq pour la location du cheval…

- Désolé Madame, vous connaissiez le tarif avant de venir me voir. Exceptionnellement j’accepte pour les excellentes clientes dont vous faites partie d’être réglé en stères de bois, de chêne de préférence. Mon stock de cellules photovoltaïques a été réquisitionné par la « mundialsecurity » le mois dernier et l’hiver s’annonce froid.

- Du chêne ! Vous rêvez ! Le chêne, ce n’est quand même pas à vous que je vais l’apprendre, a pratiquement disparu de la planète et je viens de troquer les trois dernières buches héritées de mes parents contre un demi-stère de bouleau.

-  Attendez, excusez-moi, un appel…

L’homme orienta sa tête de manière à mieux recevoir les ondes. La connexion journalière de son abonnement à SUPRAMIND ne lui laissait pas le choix. À heure fixe, la géante connectique déversait ses milliards d’informations dans son cerveau. Comme il avait limité l’accès à NEWS et à BABELSTORE, l’opération ne dura que soixante secondes. Son visage se crispa et des tressautements de paupières accompagnèrent la réception des informations.

-  Toujours aussi douloureux ? s’inquiéta la cliente.

-  Bof… on finit par s’y faire… Le bug a été signalé depuis des mois. Il paraît qu’ils bossent dessus… Par rapport aux débuts de l’appli, les crises d’épilepsie sont devenues rarissimes. Bien où en étais-je ? Ha oui ! du bouleau… pas vraiment séduisant. Ça brule trop vite, ça risque de mettre le feu, ça dégage un max de carbone et vu qu’on dort à dix dans la même pièce… Le cheval en revanche m’intéresse… Vous l’avez loué pour le transport ou pour le crottin ?

-  Ben pour le transport, sinon comment aurais-je pu venir vous voir… L’option crottin, j’ai pas les moyens.

-  Dommage… elle aurait été utile pour compléter la retraite de mon père. Je ne vois guère de solution. D’habitude je fais payer d’avance, mais là je vous connais depuis si longtemps que je pensais bêtement pouvoir vous faire confiance. Vous me proposez quoi, chère Madame ? Il faut que nous soyons SOLIDAIRES ! Vous avez signé le pacte, n’est-ce pas ? Dites vite, la salle d’attente est pleine.

La femme hésita.

-  Vous reprenez le rein et on est quitte… murmura-t-elle

-  Vous plaisantez, j’espère… Vous êtes déjà aux trois quarts bionique et vous me proposez un rein de porc de la première génération. Non… disons que je préfère récupérer la rate… si vous n’y voyez pas d’inconvénient. Une merveille de synthèse ! Et puis vous pouvez vivre sans jusqu’à ce que vous ayez récupéré assez de plants mégatransgéniques pour votre prochaine opération. La rate et trois jours de location du cheval… J’ai des déplacements à faire…Alors, d’accord ?

-  Ha non ! le cheval, j’en ai besoin pour rentrer chez moi. Je ne vais quand même pas rentrer à pied… d’autant, docteur, que le gauche, celui que vous m’avez implanté est plus court que l’autre et ça me fait boiter… Une erreur médicale indigne de vous d’ailleurs…

Le toubib accusa le coup. Dans le fond, récupérer une rate de cette qualité par rapport à un pied bionique mal foutu, il n’y perdait pas au change.

-  Allez topez-là, chère Madame… restons SOLIDAIRES… N’oubliez pas la prochaine fois, le crottin pour mon père… je vous rallongerai vos pointes de seins en échange…

  • Merci Ellen... oui, on peut se demander s'il le "progrès" veut bien dire quelque chose... j'espère ne pas t'avoir déclenché des cauchemars... ;-) Bises et à bientôt!

    · Ago almost 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • un grand coup de coeur, un géant ! je découvre ton texte et admire sa lumière et ton talent... Troquer une pointe de sein contre du crottin : tu me fais rire... je ne sais si notre civilisation et dite "culture " avance : je doute un peu... heureusement il y a les écrivains et les Artistes
    Merci et bonsoir Elsa
    Hélène

    · Ago almost 8 years ·
    Default user

    ellen

  • Cher Renard, comparer ce modeste texte au fabuleux film de Gilliam m'honore au-delà de tous mes espoirs. Mais je me suis bien amusée à l'écrire! Je retiens ton idée pour faire ses courses tranquille... Pliée de rire!

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Vraiment bien, celui-là ! J'aime le futur pessimiste à la Brazil...
    (D'accord pour se déplacer à cheval. J'adore attacher le mien à un panneau de stationnement interdit : le temps que la contractuelle trouve l'essuie-glace, je peux faire mes courses !)

    · Ago over 8 years ·
    Photo du 57301621 05    15.55 orig

    le-fox

  • L'avenir fait peur Gilda? Je ne suis guère optimiste du moins à court terme... mais les chevaux j'adore... donc s'il faut se déplacer à cheval faute de carburant, ce n'est pas fait pour me déplaire :-)
    Merci de ta visite et smacks

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Merci Colette... mais non... tu ne finiras pas comme cela... :-)

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Comme je te comprends Lisa... mais celui-là d'avenir ou un autre pas très différent nous pend au bout du nez si nous ne faisons pas assez attention.

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Merci Frédéric... il ne te reste plus qu'à l'écrire cette histoire de coviscérage :-)
    juste une petite question: que se passe t-il pendant le trimestre où tu n'as pas l'organe?
    J'allais oublier... j'aime aussi quand tu aimes... Pas passée loin de la gaffe môa!

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Oui!... Et tant qu'à être solidaire, pourquoi ne pas imaginer du coviscérage, chacun utilisant l'organe un trimestre sur deux?
    J'aime.

    · Ago over 8 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • j'aime quand tu aimes :-)

    · Ago over 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Wow, j'aime le décor et l'ambiance de ce texte. Une écriture prenante et dynamique ! Coup de coeur immédiat

    · Ago over 8 years ·
    1426424 503273323113250 961935873 n

    Isabelle Revenu

Report this text