Suivant!

stonemarten

Bienvenue à l'ASEH...


- Suivant…SUIVANT ! N°3.185 s'il vous plait !

Juliette leva les yeux de son smartphone et observa son ticket : 3.185.

- Oui, oui c'est moi répondit – elle en se dirigeant vers le guichet.


Une bonne femme rondouillarde, le regard bovin et l'air blasé lui arracha le petit bout de papier des mains.


- C'est pour quoi ?

- Euh…voilà j'ai reçu ce courrier, dit Juliette en extirpant une feuille pliée négligemment de la poche arrière de son jean. Il semblerait qu'il y ait un souci car il est indiqué ici – la jeune femme pointa du doigt la ligne corroborant ses dires – que je suis en fin de droit…

- Et alors, c'est quoi le problème ?


Décontenancée par la froideur et l'agacement non dissimulé de l'employée, Juliette poursuivit tant bien que mal ses explications.

- C'est-à-dire que je ne comprends pas pourquoi je suis déjà en fin de droits, comprenez que c'est tout de même étrange. Il y a 15 jours, je recevais un courrier stipulant que mes droits étaient prolongés pour deux ans, et là ce matin ce courrier !

- Laissez-moi vérifier…votre numéro d'affilié c'est… ?

- B1C1378.

La femme entra rapidement l'identifiant dans son ordinateur. Ses yeux parcouraient les nombreuses données, elle marmonnait entre deux paragraphes, grognements que Juliette finit par prendre pour elle.

- Pardon ?

- Non, non rien…

Au bout de plusieurs minutes, la femme trouva finalement une explication.

- Ah ben c'est juste là, regardez, s'exclama-t-elle en tournant l'écran vers Juliette, CP.1.4! CP.1.4, CP.1.4… elle se mit à feuilleter un livret rempli de codes quand son index pointa une ligne.

Ah oui c'est bien ça, c'est un code CP.1.4 donc CANCER du poumon, vous voyez c'est écrit juste là!
Et elle colla le fascicule sous le nez de Juliette, son gros doigt graisseux pointant toujours la ligne :


Code CP.1.4.          Cancer du poumon               Phase IV


Voilà pourquoi vous arrivez en fin de droit, c'est une décision prise par la commission en début de mois.


Juliette relut la ligne jusqu'à ce qu'elle se confonde avec les autres. Abasourdie, elle questionna la bonne femme qui plaisantait avec sa collègue du guichet d'à côté sur le fait que le cancer du poumon avait presque le même code que le cancer des testicules et que la commission avait le mois dernier attribué un de ces cancers à une dame qui avait dû expliquer à sa famille qu'elle était atteinte de ce mal, la commission ne revenant jamais sur une décision.

- Je…Madame, s'il vous plait… ?

- Quoi encore ?

- Je ne comprends pas, je veux dire, je n'ai pas été prévenu.

- Parce que vous vous attendiez à quoi, à c'que le cancer vienne frapper à votre porte un matin – faites votre valise ma p'tite dame, j'm'suis installé dans vos poumons ! ajouta-t-elle en prenant une voix nasillarde comme pour parfaire le côté comique de ses propos.

- Mais pourquoi moi ? Je ne fume pas, je ne bois pas, je fais du sport, je mange sainement…je…j'ai 21 ans, c'est absurde !

- Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise moi, c'est le système qui veut ça ! Nos bases de données sont bondées et puis avec l'explosion de la natalité, il faut bien qu'on fasse le tri. L'Agence de Survie de l'Espèce Humaine ne peut pas gérer tout le monde ! J'sais pas moi, allez voir une assurance privée. Pour 500 euros par mois certaines vous prolongent jusqu'à 3 mois !

- Mais je suis étudiante Madame…

- Bla bla bla, allez c'est pas mon problème, j'ai du travail moi! Suivant…j'ai dit SUIVANT !!!


Juliette reprit le document stipulant que ses droits se clôtureraient dans les 3 prochains mois, « tout dossier étant définitivement clos à la date de réception du certificat de décès envoyé par les autorités compétentes ».
Elle le glissa au fond de son sac à main et en sortit son téléphone. Elle se dirigea vers la sortie, les yeux embués de larmes tout en cherchant à ouvrir son répertoire téléphonique pour contacter son père… Elle cliqua sur le petit téléphone vert, première sonnerie, seconde…

Un bruit sourd éclata.

Dans l'ASEH, la bonne femme bondit de son siège pour se diriger vers la baie vitrée qui donnait sur le boulevard. Elle vit la jeune femme qu'elle venait de renseigner gisant sur le sol, et le bus qui venait de la percuter encastré dans la vitrine de la boulangerie d'en face.

- Ben, Huguette, l'interrogea sa collègue. C'est pas la petite à qui tu viens de déclarer un CP.1.4 ?

- Ben, si… attends voir.
Huguette retourna à son poste et rouvrit l'onglet de Juliette Jeunet.

Ah ben merde, je me suis plantée, j'ai mal lu le code ! C'est un AP.1.4 ! Un Accident Piéton ! Roooh c'est mal foutu aussi ce système, tout fout le camp !

- J'suis bien d'accord, ma pauvre Huguette, répondit sa collègue. Tout fout le camp…

  • Espérons que tout cela reste de la fiction !......

    · Ago almost 4 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

  • Je retrouve dans mes coups de coeur ce texte dur, drôle (!) et assez cynique, qui pourrait bien préfigurer un futur effrayant, mais non, je crois en l'Humain ! Je partage !

    · Ago almost 4 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Merci Astrov!J'y crois aussi... enfin j'essaie...

      · Ago almost 4 years ·
      942463 10201421314515736 1298825630 n

      stonemarten

    • Merci Astrov pour cette découverte, Effrayant futur.

      · Ago almost 4 years ·
      487511 106400149549271 776940541 n

      breinmilliner

  • Extra! (ton écriture, bien sur)

    · Ago over 4 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • J'ai beaucoup aimé ce texte! Une bonne dose d'imagination, et on se dit pourquoi pas après tout. Ce texte illustre bien aussi l'indifférence de notre société actuelle vis à vis de chacun, et il n'est pas sans rappeler nos services administratifs....

    · Ago about 5 years ·
    F%c3%a9e

    lylia

    • Merci beaucoup mais oui j'ai bien peur qu'avec le temps ce texte ne révèle plus vraiment de la fiction...

      · Ago about 5 years ·
      942463 10201421314515736 1298825630 n

      stonemarten

  • Ce texte m'arrive un peu comme ça sans crier gare, et m'enlève un peu ce poids qui commencait à se creuser dans ma poitrine. A un moment où je décide, encore une fois, de me laisser aller à mon désespoir, ce message s'adresse à moi: Vis ta vie tant que tu le peux encore! Respire!

    · Ago over 5 years ·
    New avatar beaut  du gothique 500

    pimentdouce

    • Oui respire,respire tout ce que tu peux quitte à t'en couper le souffle...

      · Ago over 5 years ·
      942463 10201421314515736 1298825630 n

      stonemarten

  • Je nous le souhaite aussi..mais si mon imagination est allée dans cette direction c'est peut - être qu'on est pas si loin de la vérité...

    · Ago over 5 years ·
    942463 10201421314515736 1298825630 n

    stonemarten

  • Souhaitons que vous n'anticipiez pas le réel dans ... très longtemps j'espère ! Fait froid dans le dos !

    · Ago over 5 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Superbe texte, belle imagination!!

    · Ago over 5 years ·
    Unnamed

    Mélanie Courtois

  • Houah! Bravo. Hyper, super réaliste. Me fait penser à la dame que j'ai vu à Pôle Emploi il y a peu, ne sachant pas dans quelle case mettre le fait que je voulais m'inscrire pour la première fois après 10 ans de cancer et une récidive. C'est tout à fait ça! Très bien décrit et écrit.

    · Ago over 5 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

    • Ravie que ça vous plaise :) Ah ils n'ont pas de case "j'ai lutté contre un cancer et du coup j'avais plus trop l'énergie de bosser ces 10 dernières années ce qui fait que je suis aujourd'hui totalement exclue du système" chez Pole Emploi? ;) Tout fout vraiment le camp...

      · Ago over 5 years ·
      942463 10201421314515736 1298825630 n

      stonemarten

Report this text