Vide de sens

Marion B

Le long du fil de mon cerveau lent, circule mon sang rouge sous mes veines bleutées.
Surtout ne pas y penser.
Traverser négligemment les jours lisses qui puent le renfermé.
Etre débarrassée et vide.
Marcher sur les décombres de mes illusions.
Et même si les habitudes mangeuses de lumière obstrues mes pores et mes synapses, surtout ne pas y penser.
Me détacher, devenir froide.
Et pour ne plus rien ressentir, faire le deuil de mes émotions.
.
Report this text