A ma fille

Colette Bonnet Seigue


 

Écrire un chant d'amour

Pour de neufs babillages

Au cri de la douleur

Érigée en extase

Par l'espoir nouveau-né.

 Écrire des boutons

Sur ta peau juvénile

Comme bourgeons éclos

Aux galops de la vie

A cahot de velours.

 Écrire mes nuits blanches

Pour ton envol du nid

Et les traces de cœur

Pas encore ravaudées

A leur écho de feu.


Respirer...

Larme silencieuse

A petits pas de pluie,

L'averse s'entrelace

De hoquets imposteurs

Et le jour paralyse

Ses heures déployées.


Puis, l'horizon se voile

D'une douleur violine.

Les yeux ont la froideur

De l'hiver assassin.

Hurler aux yeux ridés

L'indicible destin

Suspendu aux abysses

Par le crochet du cœur!


La voix se tait

Aux muettes effluves.

Respirer…

Respirer le temps disparu

Aux heures douces,

Insouciantes

Où les cris de l'enfance

Ont l'onde indélébile

De la vie renaissante.

 

Au souffle d'un berceau,

Les cœurs se font la paire.

Un soleil détroussé

Rit à la vie.

Brise souveraine

D'un printemps inventé.

 

Respirer...

Engranger le silence

Au parfum de l'été

Voyageur.

 

Un vent fou

Réveille l'aube endormie.

A poumons généreux,

Au-delà des nuées,

Respirer ton étoile,

Pour ne garder de toi

Qu'un grand souffle d'amour.

 

Danse, danse

Encore un peu!

Ris, ris!

Comme avant.

J'entends tes pas,

J'écoute ton rire,

Tout près,

Si près!

 

Et la nuit a tout effacé!

Danse, danse

Encore un peu!

Je ne sais plus tes cris d'amour!

Je ne sais plus

La valse de tes bras!

Je ne sais plus le velours de tes lèvres sur ma joue!

 

Mais ce que je sais encore :

Les mots de tes yeux meurtris

Me hurlant:

« Maman je t'aime ! »

Ton regard suppliant,

Dans son bleu océan

De te rendre la vie.

J'aurai donné la mienne

Pour pénétrer ton corps

De jouvence nouvelle!

 

Un jour de grand printemps,

Je t'ai donné la vie

Et la vie t'a laissée

Aux méandres de ta route.


Danse, danse

Encore un peu!

Pour la mienne...

  • Bouleversant, Colette, le soleil et la nuit mélangés dans un cauchemar nimbé d'amour ! courage Colette !

    · Ago 3 days ·
    Ma photo

    theoreme

    • Merci Théorème pour ton gentil commentaire! Deux années de cauchemar pour elle et nous tous. Elle avait la maladie de Charcot.! Cette sale maladie l'avait entièrement paralysée et ne pouvait plus communiquer puisque elle avait perdu la parole. Nous communiquions avec l'alphabet et le clignement de ses yeux sur une ardoise de fortune.

      · Ago 2 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

  • superbe ! Bonheur infini et douleur inconsolable.
    courage

    · Ago 6 days ·
    Morning in jama%c3%afca

    li-belle-lule

  • extrêmement touchant ! L'Amour baigne tes mots, comme des larmes qui apaisent ...

    · Ago 8 days ·
    Img 5684

    woody

  • Vibrant et limpide...bravo Colette

    · Ago 8 days ·
    20190817 102624 1

    Patrick Gonzalez

  • un magnifique chant d'amour à ta fille

    · Ago 8 days ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • Je pourrais te dire combien ton poème est beau. Mais à quoi cela servirait puisque je suis incapable d’ adoucir ton tourment. Je demande à toutes les étoiles de danse pour elle, bien sûr, mais aussi pour toi car tu as besoin de réconfort ou à défaut, de soutien. Je ne sais pas que te dire de fort, pour te parler franchement...

    · Ago 9 days ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Sy Lou, un grand merci à toi dans le silence du coeur. J'ai deviné tes mots pour moi!

      · Ago 8 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

  • Ce moment de l'année est terrible... pour tous ; à tes côtés, Colette

    · Ago 9 days ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • Oui en effet beaucoup de départs autour de nous qui nous touchent! Merci de tout cœur Gabriel!

      · Ago 9 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

    • Je me souviens d'une chanson de Brel...
      Avec un ciel si bas qu'un canal s'est pendu...
      ... le pire moment de l'année, peut être... mais les records de suicides sont au printemps, quand "la machine" redémarre, et que ceux qui sont oubliés ne peuvent le supporter...

      · Ago 9 days ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • Triste réalité, merci Gabriel.

      · Ago 8 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

  • Je ne peux retenir mes larmes Colette, c'est si dur de perdre son enfant, impensable. Et quand cela survient aucun mot ne peut adoucir la peine. De tout coeur avec toi Colette.
    Je vis également une peine semblable du côté de Dany....

    · Ago 9 days ·
    Version 4

    nilo

    • Merci Nicole, c'est si dur! Je t'embrasse.

      · Ago 8 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

    • Deux ans de galère face à cette terrible maladie! Ma fille a été d'un courage exemplaire dans la dégradation de son corps, paralysée et muette, nous communiquions avec les yeux par alphabet.

      · Ago 8 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

    • Je sais combien c'est dur, j'ai accompagné mon époux et ma cousine vient de perdre sa belle fille fin octobre, sa famille était très présente. Je lui envoyai des petits mots et des haÏkus qu'elle appréciait. C'était une belle personne. J'avais beaucoup d'affection pour elle.

      · Ago 8 days ·
      Version 4

      nilo

  • Chère Colette, je connais ton désarroi, puisque la mienne est partie depuis dix ans. Aucun mot ne peut adoucir cette absence...Je t'embrasse.

    · Ago 9 days ·
    Louve blanche

    Louve

    • En effet aucun! Merci de tout cœur Louve, ton commentaire me touche.

      · Ago 8 days ·
       20160514 112546 (2)

      Colette Bonnet Seigue

Report this text