Dans la Brume Electrique

Lézard Des Dunes

Dans la Brume Electrique

Dans la brume électrique d’un orage de fureurs;

Dans les flammes oniriques des plus sombres de nos heures;

Ce sont les tambours de guerres qui résonnent dans nos tréfonds ;

C’est la puissance des éphémères, ceux qui nourrissent nos passions.

Dans les averses d’été qui lavent les pierres de nos murailles ;

Dans le coeur de la mêlée, où nos valeurs se tiraillent ;

Infinis sont les échos qui ébranlèrent nos raisons ;

Imparfaites sont ces voix qui chavirent à l’unisson.  

Dans les couloirs, les allées, dans les voyages de nos élans

Dans les moments extasiés, qui brisent les chaînes de nos instants

Contre les échos des prophéties qui annoncent le déclin

La rage au corps, au goût du souffre, que l’on garde jusqu’à la fin.

Dans les histoires des raconteurs, et les silences des poésies ;

Dans les tempêtes et la moiteur de ces combats de l’infini ;

Pour tous ces cris que l’on garde, comme la colère sous la poitrine ;

Comme le mercenaire loyal, de ces idées qui nous dominent.

Comme un simple voyageur, qui pour ces fureurs s’anime.

Dans les profondeurs secrètes.

Dans la Brume Electrique.

 


Signé Lézard des Dunes © 2012 

Report this text