Fatal

Patrick Gonzalez

Courbes vers l'infini en cambrures extatiques, rondeurs enchantées luisantes à l'extase, corps ployant sous le joug d'un orgasme infernal, prêtresse du plaisir pliant sous le ressac.

Souffle court, mots d'amour, d'ivresse à vos lèvres pulpeuses. Nuit fatale, insomniaque, le crissement des bas, votre peau de soie noire, la lente ondulation de vos chairs indociles, votre grâce féline.

Le matin rougeoyant, votre main dans la mienne, vos songes hypnotiques.

Report this text