Fin de chapitre.

janteloven-stephane-joye

Tu as clos le chapitre

Telles se brument fenêtres

Et puis à juste titre

Préféré disparaître

Au passage, tu as même

Muée par la colère,

Incinéré au chrême

Nos échanges misères

Ces quelques pages aux cendres

Où notre amour repose

Perdu dans les méandres

D’existences moroses

Tu as tourné la page, comme on délie les serres

La survie en adage aux baisers d’un désert

Tu as tourné la page et comment rêver mieux

Que voir en ton sillage, un dénouement heureux

Tu as fermé la porte

Fais poser des rideaux

Des filtres et des cohortes

Dans chacun de tes mots

Tu as même en retour

Mis un terme aux tuteurs

Qui donnaient du secours

A mes vers offre-cœurs

Coupant cours les amarres

Et les liens moribonds

Qui, maltés de cafards

Nous nuiront pour de bon

Tu as tourné la page, comme on délie les serres

La survie en adage aux baisers d’un désert

Tu as tourné la page et comment rêver mieux

Que voir en ton sillage, un dénouement heureux

Tu as conclu le livre

D’un dernier coup de grâce

D’un dernier bateau ivre

Au désir que l’on chasse

Tu as même en instance

A mes visions glaucomes

Bloqué l’accès aux transes

De tes passions opiums

Blanchissant toutes feuilles

D’un épais mur de sel

Fondé aux pleurs-écueils

De mes prisons charnelles.

© janteloven-stephane-joye, 15/10/2013 
Report this text