Histoire courte

vividecateri

Elle lui dit

- Chéri il n'y a presque plus de bois dans la réserve.

Il lui répond:

- Tu aurais dû y penser plus tôt, c'est chaque fois pareil, tu me demandes du bois quand il n'y en a plus.

Juste le soir de mon match de foot à la télé.

Elle lui dit

- Mais chéri cela fait une semaine que je te le demande, tu n'écoutes pas ce que je dis, c'est tout.

Il répond

- C'est cela, dis-le, que je suis sourd.

Elle répond;

- Tu es sourd, quand tu le veux bien.

Je t'en prie. Va fendre un peu de bois, il fait froid ce soir.

Enfile ta veste brune, je ne voudrais pas que tu attrapes un rhume.

Il lui répond.

-Tu te fends d'une attention pour ma santé, maintenant, c'est nouveau!

…Elle hausse les épaules et va dans la cuisine.

Il sort en soupirant et se dirige vers la remise.

Il démarre la fendeuse

Elle l'appelle par la fenêtre.

- Chéri!

Il n'entend pas.

Elle hurle!

- Chéri!

Il se retourne, enfin!

Soudain, le drame!

Sa veste est prise.

Il tire pour se dégager.

En vain.

Il est happé par la machine.

La fendeuse, le déchiquette.

Il est broyé. Haché, coupé menu.

Il est mort sur le coup, vidé de son sang.

Elle a refermé la fenêtre, elle a tout vu.

Elle est repartie vers le salon.

Elle a allumé le feu dans la cheminée.

Bien installée dans le canapé, le chat sur les genoux

Elle a regardé un film à la télé.

"Papy fait de la résistance"

Elle s'est bien fendu la poire.

Elle a regardé le score à la fin du match.

L'équipe de chéri a gagné.

Elle a appelé les pompiers.

Report this text