La féminité des amazones

divina-bonitas

Témoignage

Le mois d'octobre "rose" est là et j'entends partout sonner le glas de la féminité de toutes les femmes comme moi qui ont perdu un sein à cause du crabe.


Je ne dois pas être pareille que beaucoup parce que cette idée me fait hurler.


Perdre un sein rend inéluctablement asymétrique ce qui est surtout compliquer pour s'habiller. Les soutifs adaptés et les maillots de bain sont moches à chier et hors de prix, fini les hauts échancrés à cause de la cicatrice, déconseillé les robes sans manches ce qui rend pénible les mois d'été quand toutes les nanas "normales" exposent leurs aisselles épilées, ultra douloureux de s'épiler cette fameuse aisselle en cas de curage axillaire, impossible de sortir sans soutif et prothèse sauf à choquer les autres, ultra chiant de devoir supporter le regard horrifié des vendeuses de fringues qui ne comprennent définitivement pas que vous ne pouvez pas porter tel haut ou telle robe qui exposerait vos cicatrices et à qui vous devez finir par dire pourquoi en chuchotant. Super pénible le "on n'a rien pour vous dans notre boutique, voyez dans les boutiques spécialisées".


Pour moi c'est ça qui est le pire, tout cet attirail à se trimballer pour le confort du regard d'autrui, pour paraitre "normale" et symétrique.


Ce qui est vraiment handicapant au quotidien est le nombre de morbidités associées au curage axillaire quand il a été total: plus de forces dans le bras et la main concernés, des douleurs chroniques au moindre effort que rien n'apaise, des gonflements s'il fait trop chaud - fini sauna, hammam-, plus de défenses immunitaires dans ce membre supérieur fort utile aux mères et aux ménagères, surtout quand elles ont des enfants en bas âge.

Concrètement c'est faire super gaffe quand on se sert d'un couteau de cuisine, quand on sort un plat du four, quand on prend une rose ou un truc piquant dans la main, interdit de se ronger les ongles, de bricoler, gaffe à certains sports qui demandent d'avoir 2 bras valides, manucures limitées, pas de piqures de ce côté...bref, c'est un membre à protéger, fragilisé à vie.

Ce qui m'a été le plus pénible fut d'avoir du mal à porter mon dernier-né sans hurler de douleur. Je ne pouvais plus pendre les lessives alors j'ai acheté un sèche-linge. J'ai dû arrêter mon métier et ça, alors oui, ce fut un sacrifice douloureux. Je tricote mais pas trop longtemps. Je continue à jouer de la harpe mais de façon mesurée. J'achète encore des rosiers mais ce n'est plus moi qui les plante. Tout ceci est fort pénible et rarement évoqué dans les conséquences du cancer du sein comme si le quotidien n'existait pas ou peu, ou qu'on était toutes vieilles sans enfants, sans tâches domestiques à effectuer, sans voitures à conduire, sans serpillères à passer, sans gigot le dimanche midi.

Marrant quand même cette façon de s'abstraire de la réalité de nombre de femmes concernées tout en faisant une fixette sur leur apparence physique et en les déprimant en leur ressassant qu'elles ont perdu une part de féminité.


Ma féminité n'a pas de lien avec tous ces emmerdements matériels et corporels et il y a longtemps que je l'ai compris. Je dirais même que cet évènement de la vie m'a permis d'en prendre bien conscience, que ma féminité était ailleurs que dans des signes corporels extérieurs de normalité.


Ma féminité est dans mon âme, dans mon esprit, tout à l'intérieur de moi et pleinement mienne. C'est une part de moi pleine de joie, de fleurs, de volants et de rubans colorés, de douceur et de subtilités, d'émotions, de sensibilité, de parfums de roses et de souvenirs de maisons de poupées.


Et je hurle, rage et tempête - encore hier aux infos - quand j'ai encore entendu ce raccourci entre perte d'un sein et perte de féminité.


Et les amazones, c'était pas des guerrières peut-être très féminines?


Et quand un homme a un cancer de la prostate ou des testicules, qu'il est mutilé aussi à vie, est-ce que quelqu'un penserait à lui dire qu'il a perdu sa virilité? Bah non parce que ça ne se voit pas! Et pourtant les conséquences sur l'intimité sont souvent bien pires avec un homme sans prostate qu'avec une femme avec un seul sein. Ah? Tiens! On n'en parle jamais à la TV.


Conclusion, il y a des femmes avec deux seins pas féminines pour un sous, des gars sans prostate qui restent virils, des femmes avec un seul nichon super féminines et des gars tout bien équipés qui ne dégagent pas beaucoup de testostérone.


Voilà, on est tous différents bien au-delà de la mode et des apparences physiques extérieures.


Par pitié, arrêtons ce discours funeste pour les femmes malades, arrêtons de leur dire - avec un air désespéré, consterné en plus - qu'en perdant un sein, elles ont perdu leur féminité. C'est faux, c'est cruel, ça ne les aide pas à aller mieux bien au contraire, en revanche ça fait gonfler le chiffre d'affaire des chirurgiens et des prothésistes lesquels soi-disant réparent la féminité avec une prothèse de m....en silicone. Je préfère me taire sur les autres méthodes.


Comme si la féminité résidait dans quelques centaines de grammes de produit plastique.


Il faut élever le débat! C'est urgent! Être homme ou femme, ce n'est pas être Ken ou Barbie.


Merci au Professeur R qui m'a sauvée par sa sagesse humaniste.




  • Bravo pour cette réflexion juste et belle !
    En 1981, il y a eu, sur ce sujet, le film "L'amour nu", avec Marlène Jobert et Folon.

    · Ago about 3 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Oui, j'adore ces deux acteurs d'ailleurs.

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Les amazones sont des combattantes, et des femmes intelligentes. On les admire pour leur force d'esprit, et pour le rayonnant qu'elle apporte autour d'elles par leur combativité et leur courage. Elles valent 10 hommes et elles ont une beauté et une féminité inégalables naturelles et profondes. Et surtout elles sont uniques.
    il est tellement de femmes avec 2 seins qui se fondent dans la masse et qui ne savent pas ce qu'est la féminité....
    Merci d'avoir partager ces pensées,

    · Ago about 3 years ·
    Img 20200507 141256 386

    dentelles-rebelles

    • Merci à vous pour ce commentaire.

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • bravo de dire, et de bien dire !

    · Ago about 3 years ·
    Img

    Patrick Gonzalez

  • Une belle réflexion. Somme toute assez claire. Mais il y a ce grondement ambiant. Cette espèce d'évidence que s'il manque un ingredient, il n'y a rien. Je suis de tout cœur avec vous, et si vous souhaitez échanger, n'hésitez pas. Je sais ce que ça fait que de souffrir en permanence, physiquement j'entends.
    Force à vous. J'aime beaucoup ce texte.

    · Ago about 3 years ·
    Djinn

    franekbalboa

    • Merci de votre soutien et proposition. Aujourd'hui parce que tout ça est derrière moi, c'est moi qui aide pas mal de femmes. Échanger sur la douleur physique chronique est un débat intéressant.

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Je ne peux qu'applaudir cette chronique et son auteur. on ne fustigera jamais assez celles et ceux qui confondent tour et alentour. La beauté d'une femme ne réside pas dans son soutien-gorge, sa féminité encore moins, tout comme la masculinité d'un homme ne se situe pas exclusivement dans son caleçon!

    · Ago about 3 years ·
    Cavalier

    menestrel75

    • Merci Ménestrel, enfin du bon sens!

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Bravo !!! Oui lisez l'Homme est l'avenir de la femme (attention HHH)

    · Ago about 3 years ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • Merci de remettre les pendules à l'heure avec votre coup de gueule.
    Bon courage à vous.

    · Ago about 3 years ·
    40405 (2)

    Etaine Eire

    • Merci de votre lecture et commentaire.

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • La féminité est dans ton esprit et dans la conscience de toi même, c'est ton esprit, ton experience, tes sentiments, ton regard... Que l'on aime,...

    · Ago about 3 years ·
    Page couverture avec sorci%c3%a8res 305 ko bis 326x461 rec 11

    Pawel Reklewski

    • Merci Pawel. Commentaire très sensible comme d'habitude.

      · Ago about 3 years ·
      Img 1518

      divina-bonitas

Report this text